Tunisie : Le gouvernement est derrière l’hécatombe de Nabeul

la jarre dans l'eau

TUNISIA : The Government is Behind  Nabeul’S  Death

La région de Nabeul (Hammamet) ou il a plu des hallebardes samedi 22 septembre 2018,  restera gravé dans les mémoires de certains pour toujours, avec un bilan officiel de 6 morts emportés par des terribles crues soudaines et au constat de l’énormité des dégâts matériels subis par les biens de multiples familles (habitations, automobiles, terrains agricoles…) et par les équipements et infrastructures publics, emportés par la puissance des flots en fureur mettant leurs pouvoir destructeur, Les images choquent, Le désarroi et la colère s’installent, Les accusations fusent et les interrogations s’imposent d’avoir lâché les barrages.

Notre envoyé spécial expert en Tunisie à pu s’entretenir avec des hauts responsables du ministère de l’Agriculture ainsi que d’autres personnes expertes liées de prés ou de loin à ces inondations qualifiées d’Hécatombe par certains.

Plusieurs ont refusé de nous  répondre de peur de répression !

Bref ils ont été unanimes sur le fait qu’il y a une bévue et n’ont pas nier l’existence de (corruption), d’ailleurs sur une émission TV, même Hamadi Habeib  directeur général du bureau du planification et des équilibres hydrauliques au ministère de l’agriculture ne donnait pas crédit à son collègue Faiez Msallem directeur général des Barrages et des grands travaux hydrauliques (responsable directe de ses catastrophes) :  les téléspectateurs se trouvaient désespérés à la fin avec 4 experts divisés.

  Une ministère où la maffia exerce. 

Suite à des manœuvres politiques entre le fils du président tunisien Hafedh caid Essebsi et le chef du gouvernement actuel Youssef Chahed qu’aucun tunisien n’ignore et (« que l’un deux donnait son aval et ses ordres aux stations de surveillance et aux gestionnaires  des barrages de déverrouiller les vannes et incriminer le second ») nous confia l’un, et « l’expertise va certainement nous le révéler » (répliqua le second)!

Youssef chahed et hafed

Et ce contrairement aux déclarations mensongères et irresponsables du Ministre de l’Agriculture Samir Taieb jugé toujours d’incompétent et d’opportuniste, (avant de se ressaisir le mardi matin en déclarant :  » Les dernières inondations et intempéries survenues samedi, seront étudiées par les chercheurs de l’IRESA ? Il s’agit également d’évaluer les ouvrages hydrauliques et d’examiner les impacts de ce phénomène, a-t-il ajouté » !!!)

Les déclarations du ministre au sujet des barrages ne reflètent pas la réalité des choses.

Les barrages dont parlait aussi le délégué de Menzel Témime (sur une vidéo qui a fait le tour sur les réseaux sociaux) : a propos d’évacuations des trois  barrages réservoir « déverouillés »,(ou des vannes ouvertes) car celle-ci touchant mêmes des villes avoisinantes de « Tekelsa, Beni Khalled… » engendrant des pertes funestes.

Les mêmes ordres et consignes données aux gestionnaires des Barrages du coté de Korbous ou les images été digne d’un film hollywoodien, mais aussi des barrages meurtriers causant le plus de décès ceux qui ont frappés les villes de Bou Argoub et Bir Bouregba… dont vous connaissez les dégâts en perte humaines.

catastrophe 5 bis

Nabeul : le résultat de la mauvaise gestion de l’état pour l’endiguer comme le supposent une majorité des tunisiens ?

A part les Sept grands Barrages que compte le gouvernorat de Nabeul : ( BezirkChibaLebnaAbidEl HjarMasriEl Hma ).
Si vous regardez sur la carte des lacs et barrages collinaires avec des points noirs vous constatez qu’il y a au moins 5 lacs Collinaires inférieurs à 300 000 m3 ET 2 Barrages Collinaires supérieurs, autour des Villes de Nabeul et Hammamet.

catastrophe 2 point de lac collinaire
La crainte d’une aggravation des inondations en cas d’arasement des barrages

Les barrages sont responsables des inondations : Les lâchers d’eau brutaux peuvent être mis en cause lors d’inondations. Il s’agit pourtant ici d’un phénomène lié à une technique qui peut se produire à n’importe quel moment, d’ailleurs à propos de l’aggravation de la situation par l’ouverture des vannes des barrages ou dévasement, c’est une opération indispensable, c’est la sécurité de l’ouvrage qui impose le comportement des barragistes dans le cas de la monté du plan d’eau et ce pour préserver l’ouvrage.

Car une rupture peut causer des dégâts incalculables…. (qui est le cas aujourd’hui).
Ces barrages ont recueilli des millions de m3 d’eaux pluviales, du coup Ils ont fait ruptures ou lachers, (tenus secret par le ministre de l’Agriculture Tunisien).

Aussitôt ces crues ont rejoint d’autres montées d’eau émanant des oueds faisant des inondations à l’échelle communales et formant des débordements locaux.
« Ces oueds sont laissés à l’abandon depuis des décennies, il n’y a aucun entretien… » On y trouve en temps normal arbres, ordures, ou gravats.

Les lits majeurs se trouvent envahis et une montée brutale des eaux, arbres et gravats s’accumulent et créent des barrages artificiels et de violentes inondations : Les Oueds de ( » sidi Aoun en parallèle avec  l’Oued sidi Moussa qui vont directement rejoindre l’Oued Rbat, aussi l’Oued Seghir et surtout Oued souhil qui prend naissance à Ain kmicha…

D’ailleurs si vous faites attention beaucoup de sinistrés de la ville de Nabeul disent qu’au début, les inondations semblaient habituelles 30, 40, 50 cm en ville, « MAIS tout d’un coup nous avons été surpris par des grosses vagues qui arrivaient en trombe, provocant des inondations d’une extrême violence emportant tout avec. Des coulées d’eau et des tonnes de boues, des vagues d’eau remplissant les routes en un temps record ».

Selon le maire de Takelsa :  » si la crue arrive, c’est parce qu’un barrage en amont a ouvert ses vannes « . L’onde de crue arrive alors environ 3 à 6 h après. Un habitant dit que « les dernières crues sont la cause d’erreurs humaines, lâchers d’eau mal régulés ».

Bref, du jamais vu sur Nabeul !  Une désolation et des pertes en millions de Dollars !        C’est exceptionnelle mais ca arrive 1/300 voilà !

catastrophe 4 historique des 7 barrages Nabeul

Une enquête s’impose. Considérant l’absence d’entretien des barrages et le manque de protection, ces ouvrages sont tout simplement des bombes à retardement….Beaucoup de citoyens sont ignorants de ces aspects mais d’autres ne le sont pas clamait Mme Raoudha Gafrej directrice, Enseignante chercheur ressources en eaux.

Ajoutant que dans le contexte de Nabeul tout particulier : ici nous parlons de pluies extrêmes qui est de loin extrême si j’ose dire par rapport aux extrêmes que nous connaissons.

Je voudrais préciser que l’un des impacts majeurs du changement climatique c’est l’accentuation des phénomènes extrêmes et leurs variabilités dans le temps. C’est à dire que les extrêmes dont on parle sont de loin plus importantes que celles connues pour la simple raison que la moyenne sous conditions de changement climatique n’a plus de sens.

En analysant les apports aux barrages sur les 10 dernières années, nous avons eu une seule année moyenne..

Donc maintenant avec le changement climatique on ne peut plus se référer à la moyenne, on devrait plutôt gérer et planifier par rapport à des extrêmes : sécheresses ou inondations.

Barrage-Lebna (1)Barrage – Lebna (Cap-Bon)

La fragilité et les limites de l’infrastructure routière à Nabeul et ailleurs.
Avec le projet sataniste HAARP,  les phénomènes naturels extrêmes seront de plus en plus fréquents et violents, ont prédit les chercheurs et scientifiques internationaux.

Cela commence à être constaté même dans les pays occidentaux développés. Les inondations exceptionnelles dans le Cap Bon doivent être considérées comme une alerte pour mieux se préparer à la gestion de ce genre de crise qui risque à l’avenir d’être plus violente et plus grave à tout point de vue.

Les habitants de Nabeul n’ont pas été alerté dans les temps impartis, par l’INM !

voiture inondée

Hafedh Caid Essebsi et deux ministres déclaraient  » que la pluie est la cause des inondations ! Est-ce normal ?  » ils nous apprennent rien !   » l’hopital qui se fout de la charité ! »

Aujourd’hui des responsables sont sortis faire des déclarations dans la presse, les médias et surtout sur Facebook ou tout le monde devient  « experts ». Ces connaisseurs sortis de nulle part, nous bombardaient d’inepties en prophétisant que nos barrages dans le gouvernorat de Nabeul se comportent bien, et que la pluie de 250 mm n’est rien pour de grands ouvrages…

Permettez moi de prendre la parole pour remettre les choses a leurs places et surtout d’éclaircir certains points d’ombre.

Avant tout les grands barrages cités par l’ex directeur des barrages Hedi Belhaj au MTA ne concernent pas les villes de Nabeul et Hammamet (voir ph. carte) et n’ont pas d’influence ou très peu sur ces deux villes. La chose que certains responsables cachent est l’existance d’une trentaine de barrages collinaires dans la région concernée par les intempéries (à la TV un directeur parle de Lacs collinaires et non pas de Barrages collinaires !

Les images vidéo montrent bien une coulée brusque de boue. D’où vient cette boue ? Depuis quand on a tant de boue dans nos rues ? (surtout les villes d’Hammamet et Nabeul réputée pour leur propreté !) Pourquoi personnes ne parlent de ces barrages et de leurs états ?

Nabeul  :  un acte criminel

Les évacuateurs de crues de ces barrages ont été dimensionnés pour fonctionner normalement lors du passage de la crue 1/100 et de permettre des dégâts lors du passage de la crue 1/1000 ans. Sans oublié le fait que vue la taille réduite de leurs bassin versants, leurs réservoirs se remplient rapidement.

Je pense qu’une enquête indépendante pourra nous éclaircir sur le sujet. Par ailleurs, je voudrais préciser a certains qu’une pluie d’une fréquence de 1/300 ans tels que avancée par certains n’implique pas une crue d’une fréquence égale. Il faut ajuster un modèle pluie/débit pour avoir la réponse et ceci ne se fait pas en 1 jour Monsieur le Ministre.

Et pour terminer, l’intensité de la pluie de 24 h de 246 mm doit être ajusté sur une courbe logarithmique Appelée IDF rattachée a une station de mesure pour pouvoir connaitre sa fréquence. « disait Ridha Chouchane  » un expert.

Il ajoute :

 » Les vidéos qui circulent actuellement sur Facebook, montrent bien une coulée de boue brusque qui et ne pouvait être expliqué par la quantité des pluies. La pluie ne génère pas tant de boue. Par ailleurs comment expliquez vous la pression et la vitesse de l’eau dans une zone non montagneuse qu’est Nabeul ?

La vitesse dévastatrice de l’eau a été bien provoquée par un phénomène artificiel et ce phénomène n’est pas dû à la pluie.Cette dernière ne pouvait que provoquer une remontée du niveau de l’eau et par conséquent des inondations. Ce qu’on avait constaté est autre.
Par ailleurs je vous rappelle que la durée de vie de ces barrages est de maximum 20 ans. Ils s’envasent très rapidement.!!!! 
Quant a la démolition des infrastructures routières, pleines de questions se posent et je pense que ce n’est pas le temps de rentrer dans des polémiques stériles et dans des discussions byzantines. Le temps est a la solidarité. »

On doit exiger une Enquête par des experts indépendants, sinon nous la Société civile le fera….une mission de terrain s’impose. Ou est la DGRE et ses logiciels Mikeflood, SYCOTRAC, SINEAU, et compagnies….Comment le Ministère de l’agriculture a pu gérer ces crues ?????? Ou sont les télémesures à distance pour avoir les données en temps réel ????? ce sont ces informations que le Ministère de l’Agriculture – Tunisie- وزارة الفلاحة تونس devra nous fournir et non pas des déclarations qui n’ont rien à voir avec ce que nous avons observé…(Exigé par notre experte Raoudha Gafrej)

Au moment de la rédaction de cet article, une semaine après la Catastrophe, le gouvernorat de Nabeul  n’est pas déclarée zone sinistrée suite à une catastrophe naturelle? Pourquoi ?

Alors que le gouvernement Tunisien demande des aides de l’ONU, de la Banque Mondiale et de l’UE au profit de la région et de ses sinistrés par les inondations !          Aurions nous la traçabilité et le suivi de ses sommes ?

  https://www.huffpostmaghreb.com/entry/des-aides-de-lonu-de-la-banque-mondiale-et-de-lue-au-profit-de-la-region-de-nabeul-sinistree-par-les-inondations_mg_5bab300ae4b0f101d383df1f

Enfin des vidéos importantes et très utiles sur le sujet :

Hamza Belloumi : https://www.youtube.com/watch?v=dPVTs1mAkzI
Quartier inondé : https://www.facebook.com/omar.bacha.5/videos/10214843898588263/UzpfSTEwMDAxMzU2MzU1ODk2Mzo1MjM1Mzg2NDgxMDgyNDk/
Délégué : https://www.facebook.com/kachf.elmastoor/videos/280391859449383/UzpfSTEwMDAxMzU2MzU1ODk2Mzo1MjM3MzE0NTgwODg5Njg/
Arbia : https://www.youtube.com/watch?v=IE2WK_5-zlU&feature=share
Korbous : https://www.facebook.com/mouhamed.kahlil.3/videos/2282638031957643/UzpfSTEwMDAxMzU2MzU1ODk2Mzo1MjQ2NTc2OTc5OTYzNDQ/
wafa chadli : https://www.facebook.com/463125170840834/videos/2142974145953776/UzpfSTEwMDAxMzU2MzU1ODk2Mzo1MjU0NDc4Mjc5MTczMzE/
https://www.alhasri.com/%D8%B5%D9%88%D8%B1%D8%A9-%D8%A7%D9%84%D8%B9%D8%A7%D8%B1-%D8%A7%D9%84%D9%85%D8%AF%D9%8A%D9%86%D8%A9-%D9%85%D9%86%D9%83%D9%88%D8%A8%D8%A9-%D9%88%D8%B1%D8%A6%D9%8A%D8%B3-%D8%A8%D9%84%D8%AF%D9%8A%D8%A9-%D8%A7%D9%84%D8%AD%D9%85%D8%A7%D9%85%D8%A7%D8%AA-%D8%B4%D8%A7%D9%8A%D8%AE-%D8%A8%D8%A7%D9%84%D8%B6%D8%AD%D9%83-%D8%9F%D8%9F%D8%9F

Un autre délégué : https://www.alhasri.com/%D8%B5%D9%88%D8%B1%D8%A9-%D8%A7%D9%84%D8%B9%D8%A7%D8%B1-%D8%A7%D9%84%D9%85%D8%AF%D9%8A%D9%86%D8%A9-%D9%85%D9%86%D9%83%D9%88%D8%A8%D8%A9-%D9%88%D8%B1%D8%A6%D9%8A%D8%B3-%D8%A8%D9%84%D8%AF%D9%8A%D8%A9-%D8%A7%D9%84%D8%AD%D9%85%D8%A7%D9%85%D8%A7%D8%AA-%D8%B4%D8%A7%D9%8A%D8%AE-%D8%A8%D8%A7%D9%84%D8%B6%D8%AD%D9%83-%D8%9F%D8%9F%D8%9F

 

Translated  by:  A/D/S/D (Avi Dichter)  Lansing – Michigan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Le drapeau de la France brulé à Tunis le 20 mars 2018 ! Pourquoi ?

Pour célébrer la fête de l’indépendance de la Tunisie depuis 62 ans, des Jeunes Tunisiens désespérés brulent le drapeau de la France au cœur de la capitale, à deux pas de l’ambassade de France à Tunis et sous les yeux des policiers. Pourquoi ?

Ce jour-là nous avons interpelé des jeunes Tunisiens sur la grande avenue de la capitale pour nous parler de l’indépendance de 1956, des divergences avec le gouvernement Français ( pourquoi décident-ils de bruler le drapeau de la France ?) et de nous parler de leurs situations actuelles.

n’a rien à voir avec la  scène de prosélytisme extrémiste  de 2013

 

Deux universitaires de droit Ali et Marouane acceptent de témoigner : (Membres du syndicat universitaire du grand Tunis)

« Aujourd’hui on ne parle plus de documents ou de démentis de tel ou tel partie mais d’une certitude, le Tunisien n’est plus dupe, en vérité, la préoccupation majeure de la France lors des négociations sur l’autonomie interne, puis celles de l’indépendance, a été de reconduire le même schéma de relations économiques avec la Tunisie, caractérisé par la prédominance économique française, notamment dans les secteurs productifs modernes, lesquels évoluaient en déconnexion totale avec l’économie tunisienne qui était une économie primaire. Et depuis l’exploitation éhontée par l’occupant français des richesses souterraines tunisiennes en vertu de privilèges accordées à la France qui n’ont pas été abolis après l’accord (d’indépendance) du 20 mars 1956 ».

« Ce sont là des vérités qui démontrent l’ingérence de l’occupant français dans les orientations économiques de l’État indépendant et l’exploitation de ses richesses ».
Et que « les autorités d’occupation française avaient créé des sociétés auxquelles elle a accordé des permis d’exploitation des champs pétroliers et des carrières dans le cadre de concessions, contrats d’exploitation ou permis de recherche pour s’assurer la mainmise sur les richesses souterraines de la Tunisie ».

Aussi que « l’exploitation scandaleuse des ressources naturelles de la Tunisie est stipulée par les articles 33 et 34 de l’accord d’indépendance économique et financier et par les accords à des conditions exorbitantes décidés par l’état français, que certains accords prévoient des droits limités à l’état tunisien lorsqu’il s’agit de concurrence à l’égard de sociétés françaises. »

Des jeunes qui nous parlent disertement à propos du phosphates, du zincs, de gaz, du pétrole et aussi la convention du sel : « Cette convention régissant l’activité de la Compagnie Générale des Salines de Tunisie, depuis l’ère coloniale, a suscité une grande polémique après la révolution, du fait qu’elle permet à la COTUSAL, d’exploiter une richesse nationale (les salines) à un taux symbolique fixé, avant l’indépendance, à un franc français pour l’hectare et par an. »

En fait, deux systèmes économiques parallèles et différents coexistaient en Tunisie sans se compléter, car l’objectif du système capitaliste français, basé sur les techniques avancées de production, n’était pas de développer la Tunisie mais de nourrir sa dépendance et de détourner ses richesses et ses potentialités au profit de l’économie française. De ce fait, le système tunisien d’économie fermé et archaïque était caractérisé par le sous développement technologique et l’importance du secteur primaire des biens agricoles et des matières premières dans la production.

Voilà un dossier qui n’a certainement pas fini de couler beaucoup d’encre surtout que nous avons tendance à trouver des jeunes qui se sentent trahis par leurs dirigeants politiques surtout après le syncrétisme des deux cheikhs au pouvoir. Des jeunes qui sont très déterminé, à ne pas se laisser faire et qui ont la volonté d’aller jusqu’au bout, et de reprendre les manifs dans toute la Tunisie, pire que janvier 2018 disait l’un deux, et (en anglais) : Go all the way !…Go all the way…disait l’autre.

Par ailleurs voici un document inédit A propos dudit document de l’Indépendance de la Tunisie :  ((A voir absolument !))

l’adresse de la vidéo du drapeau brule  : https://www.facebook.com/FOO5AR/videos/1775881972454731/

S’ils arrivent à la supprimer, vous aurez certainement une seconde.

affaire à suivre…

 

 

 

 

 

Tunisie : L’imposture du gouvernement. La situation est très grave !

Visa dans la poche des uns, Passeport étranger dans la poche des autres, Ils sont prêts à mettre le feu au pays et à marcher sur des cadavres pour exaucer les souhaits du groupe FMI et des pays impérialistes, avant de filer à l’étranger.

Selon un communiqué rendu public par la présidence du gouvernement, Youssef Chahed a affirmé que l’exportation demeure une priorité nationale pour l’État afin de résoudre de nombreux problèmes dans le pays, à savoir l’augmentation du taux de chômage, la dépréciation du dinar, le déficit budgétaire…. Youssef Chahed, a ajouté que le gouvernement a fixé des objectifs à court terme visant à atteindre un volume d’exportation de l’ordre de 50 milliards dinars en 2020, ce qui permettra d’accélérer le rythme de la croissance et le développement régional, et ce à travers 20 mesures pour impulser les exportations tunisiennes, lit-on dans ledit communiqué.

Youssef  Chahed s’adresse aux débiles : 50 milliards DT en 2020
comme le dinar s’est cassé la gueule de 30% en 2 ans, il peut améliorer ses prestations pour le faire dévaluer de 40% sur 2018-2020 (3 ans).

Un objectif de 50 Milliards TND d’export en 2020, contre environ 30 Milliards TND en 2017 soit ≈10 Milliards EUR.
Il est évident que l’objectif de Y.Chahed sera aisément atteint. Il suffit de dévaluer encore le dinar de 40%, et le jeu sera fait.
On n’a pas besoin de sortir de l’INAT pour savoir que le Commerce extérieur se traite en devise forte et non en monnaie nationale. Mais, comme il prenait ses sujets pour des ignares, le Premier Ministre a tenté une nouvelle tromperie après sa mensongère ‘‘guerre contre la corruption’’.

Il s’est permis d’emprunter cette voie bestiale, car il est conscient que les secteurs productifs ont du mal à survivre et peinent à demeurer compétitifs à l’exportation, à l’exception de certaines branches d’activités notamment l’huile d’olive et la datte. Y.C sait très bien que nos PMI sont totalement épuisées au terme d’une dizaine d’années d’importation sauvage d’articles équivalents à leurs productions : textile, cuir & chaussure, industrie alimentaire, ameublement, etc… Y.C ne peut ignorer que les importations abusives de voitures, sans aucun respect du taux minimum de compensation, est une source d’asphyxie de la balance commerciale et d’envolée de l’endettement toxique. Décidément la Tunisie est en train d’être abusée par une bande de charlots ! « Je prie DIEU LE TOUT PUISSANT de les écarter du pouvoir »(M.C.A).

 

Le simple citoyen Tunisien devenu : « Le Dindon de la Farce »

A l’issue d’une rencontre avec des ministres du gouvernement présidée par  Youssef Chahed, L’UGTT a annoncé, qu’il n’y aura pas d’augmentation des prix des denrées alimentaires de première nécessité en 2018, et que cette décision a été convenue entre les deux parties… Sauf que les Réseaux Mafieux détenus par Hafedh Caid Essebsi le fils du président, Kamel Letaief et consort et des organisations mafieuses trans-territoriales dotées de très grands moyens et ne s’embarrassant ni de scrupules ni de quelconques limites d’ordre moral, ont décidé le contraire, en retirant ces produits du marché pour enfin persuader le simple citoyen à l’augmentation. (Une forfaiture qui a donné ses fruits jusqu’a présent, pour les légumes, le sucre, l’huile végétale, le lait…)

La Tunisie est devenue tristement empirique. …..Claudicante et certainement pas apte à protéger d’ une manière efficiente, ses citoyens, qui devront plier bagages et quitter la Tunisie au plus tôt !

Et cette bande de politicards voyous, Toutes ces personnes-là n’avaient jamais pensé à l’avenir , usant et abusant de prérogatives pour prendre et garder le pouvoir en nous laissant une Tunisie claudicante , imparfaite et insatisfaite …
Il leur étaient difficile de maintenir leur promesses. Pire encore, on découvre des êtres bourrés de défauts et souffrant de la folie des grandeurs entourés de beaucoup d’hypocrites, de lèche-bottes opportunistes qui continuent de jouer la subversion sur le dos d’un peuple trahi et abandonné.

Suite à la dépréciation du Dinar Tunisien par rapport à l’Euro et le Dollar :Les augmentations quasi quotidiennes que seule une fraction peut supporter, la réalité économique en Tunisie aujourd’hui c’est la hausse des produits alimentaires ou encore des augmentations selon l’indice qui regroupe les prix de l’eau, de l’électricité, du gaz, du logement, des médicaments, la TVA…
Cette réalité est douloureuse, les tensions sociales diverses, le pouvoir d’achat en baisse et la misère, quant à elle, gagne du terrain.
Résultat : une situation extrêmement tendue qui met à mal le gouvernement et fait le jeu de certains partis politiques qui n’arriveront pas à receler et contenir les contestations des Tunisiens  à quelques mois des élections municipales qui pourront peut-être avoir lieu en 2018.

Un  Vendu a eu la Hardiesse de dire la vérité (Une première !)

Depuis, et dans ce beau pays , chaque jour à vivre est devenu une victoire , chaque jour vécu , une défaite et B.C.E à quatre vingt douze ans,  s’accroche encore à la politique : un gros coup de déprime et un pied de nez aux supposés rénovateurs …
Il est vrai que la plupart des gens , à leur crépuscule , font toujours un peu pitié surtout lorsqu’on les avait connus puissants avec leur mise en scène , les faux effets d’annonce , leur coup d’esbroufe , leur trahison , leur vengeance et leur imposture face à la postérité …

 

translated by: A/D/S/D  (Lansing – Michigan)

 

ALQODS : LA TRAHISON DES DIRIGEANTS ARABES

 

Mercredi 6 décembre, Donald Trump a décidé de reconnaître ALQODS comme capitale d’Israël, entraînant de très vives réactions de la communauté internationale.

La décision américaine de reconnaître Alqods comme capitale de l’État hébreu, contestée au regard du droit international, a suscité des appels à la mobilisation dans les quatre coins de la planète y compris dans les pays alliés aux Etat-unis.

«[Autant] pour dénoncer le coup de force relatif à ALQODS et aussi la complicité de nos propre dirigeants arabes, aprés les tentatives de normalisation qu’ont multipliée ces derniers mois Riyad et ses satellites au sein du Conseil de coopération du golfe Persique, Trump n’aurait jamais osé ouvrir les portes de l’enfer.

Le gouvernement de l’état hébreu a révélé que le président américain avait pris sa décision de déplacer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à AlQods en coordination avec les dirigeants de certains pays arabes,  l’Arabie Saoudite,Les Emirats Arabes-Unis, l’Egypte, le Bahrein, le Koweit, la Jordanie, le Maroc et surtout la Tunisie qui a toujours eu la grade intermédiaire entre les Emirs du golfe et les majors étasuniens-sionistes.   

                                                                                           

De très nombreux articles dénonçent la corruption de Mahmoud ABBAS  et ses compromissions avec l’occupant, le rôle criminel de DAHLAN  et sa collusion avec le Mossad et la CIA (*), la mascarade du prétendu processus de paix, la soumission et le silence des ONG palestiniennes financées par des sponsors et des États amis d’Israël pour qui comptent seulement leurs privilèges et, last but not least, le rôle trouble des responsables du mouvement dit pro-palestinien. (**) Toutes raisons qui, depuis nos premiers reportages en Palestine et à Gaza en 2002, nous ont laissé penser que l’occupant israélien tient le couteau par le manche

Le Qatar est le seul pays à avoir Refusé d’emblée l’offre sioniste,  vous comprenez quant à la crise saoudo-qatarie que c’est Trump qui tire les ficelles. Les dirigeants Qataris aprés qu’ils se sont fait avoir pour le faux printemps arabe, n’avait plus le droit à l’erreur.

« Anticiper la réaction arabo-musulmane, qui est de mettre le feu aux poudres, vous vous condamnez à accepter finalement leurs oukases. […] C’est toujours pareil, la politique, monsieur. La politique, vous pouvez aussi décider en anticipant les problèmes, les pressions et les intimidations de ne rien faire. Maintenant que nous avions l’aval des dirigeants des pays arabes, passons à l’acte : déclara un essayiste israélien ». Il considère que la situation ne sera pas vraiment modifiée par cette annonce.

Pour autant, le président américain ne fait que respecter un engagement de campagne. C’est ce que rappelle Gilles-William Goldnadel, avocat franco-israélien, essayiste et militant associatif qui voit dans cette décision américaine une logique implacable: «Je ne suis pas étonné. Cela faisait partie des promesses électorales de Donald Trump, qui met un point d’honneur à respecter sa parole.

Translated  by:  A/D/S/D   (Lansing – Michigan)

Une députée Tunisienne risque d’avoir le même sort que son mari !

 Mbarka Brahmi

 

Quand une députée tunisienne dénonce la soumission de son gouvernement au wahhabisme et au sionisme. Mme Brahmi députée Tunisienne risque t-elle de connaitre le même sort que son mari, assassiné ?

Surtout aprés son écrasant réquisitoire contre le ministre des affaires étrangères, ( le président Tunisien était visé ) ! un bon exemple pour nos députés Français.

<< Epargnez  vos efforts, M. le ministre, vous ainsi que vos collègues de la Ligue Arabe. Vous ne pourrez jamais réussir là où Daech et Israël ont échoué. La Syrie a gagné.>>

Lors d’une séance de questions au gouvernement, à l’ARP, la députée Mbarka Brahmi, veuve du député assassiné, s’est adressée, dans des termes particulièrement durs mais justifiés, au ministre des Affaires Etrangères,    M. Khemais Jhinaoui pour l’état de soumission dans lequel il maintient la diplomatie tunisienne.

Vous pouvez éventuellement voir la vidéo du députée sous-titrée en Français : (de notre confrère :  Parti Anti Sioniste.)

Depuis la révolution, au lieu de connaître un bond en avant du fait de la légitimité nouvelle d’une Tunisie entrée dans le cercle des nations démocratiques, la diplomatie tunisienne, au lieu de développer les rapports économiques avec nos partenaires habituels et d’aller à la recherche de nouveaux marchés, s’est rangée derrière les diktats de monarchies pétrolières moyenâgeuses et d’intelligentsias occidentales hégémoniques avec pour unique résultat des échecs dans tous les domaines, la ruine du pays et la perte totale des dividendes de la révolution.

C’est dans ce contexte de soumission à des diktats qui jettent la Tunisie au ban de la dignité internationale que Madame Brahmi s’est élevée contre « ce ministère devenu un fardeau pour la communauté nationale. Car c’est désormais le ministre saoudien des Affaires étrangères qui définit notre politique étrangère alors que le ministre tunisien ne fait qu’aquiescer, sinon se dissimuler. La Tunisie ne mérite pas cela » .

Elle accuse Jhinaoui d’avoir violé la souveraineté de la Tunisie en l’intégrant dans l’alliance israélo-saoudienne, « tout comme vos prédécesseurs [de la Troïka] nous ont intégré dans l’alliance turco-qatarie ».

Mais il semble que Mme Brahmi vise également le président de la République qui est constitutionnellement impliqué dans la diplomatie puisqu’elle lance à l’adresse de Jhinaoui: « vous ne pouvez ni confirmer ni démentir mes propos » car selon elle, le Département des Affaires Etrangères n’aurait « aucune information sur ces engagements ».

Elle évoque également un autre viol de la souveraineté tunisienne: le classement du Hezbollah comme « organisation terroriste par le ministre de l’Intérieur Saoudien, sur notre sol, alors que notre ministère des Affaires Étrangères faisait « oui » de la tête ». On se souvient du scandale que cette affaire avait soulevé, scandale étouffé par le président Tunisien  Essebsi qui a déclaré que « les ministres de l’Intérieur et des Affaires Etrangères ne reflètent pas la position officielle de la Tunisie », ajoutant que « la Tunisie considère officiellement le Hezbollah en tant que « parti de résistance » », augmentant ainsi l’inconsistance et la désorganisation de la politique étrangère tunisienne.

Depuis l’Indépendance, jamais la diplomatie tunisienne n’était tombée si bas« Vous n’avez jamais cessé de vous déclarer disciples de Bourguiba. Or, quand Israël avait bombardé le quartier général de l’OLP à Hammam Chatt, Bourguiba avait menacé les USA d’une rupture des relations diplomatiques si jamais ils opposent leur veto à la résolution des Nations Unies condamnant l’attaque israélienne et il avait obtenu gain de cause ». Madame Brahmi a comparé la réaction de Bourguiba à l’absence totale de réaction du pouvoir tunisien quand le Mossad a assassiné un  citoyen tunisien devant sa maison, le 15 décembre 2016.

Évoquant la chute d’un missile yéménite sur l’Arabie Saoudite, Madame Brahmi a déclaré : « Votre participation à la réunion des ministres arabes des Affaires Étrangères au Caire est scandaleuse. Vous vous êtes réunis pour condamner un missile yéménite tombé en Arabie Saoudite sans faire de victime, alors que vous avez toujours gardé le silence sur le génocide que subit le Yémen ».

Mme Brahmi a ajouté, concernant la condamnation du Hezbollah: « Vous et vos alliés de la Ligue Arabe avez très vite pointé du doigt le Hezbollah, le seul véritable résistant contre les forces de l’occupation israélienne alors que vous n’avez pris aucune position contre les organisations terroristes qui ont saccagé le monde arabe […] Je suis certaine que la classification du Hezbollah en tant qu’organisation terroriste a été préparée à l’avance, et que la ligue arabe s’est réunie  juste pour cela, afin de protéger Israël contre son unique véritable ennemi dans la région […] Epargnez  vos efforts, M. le ministre, vous ainsi que vos collègues de la Ligue Arabe. Vous ne pourrez jamais réussir là où Daech et Israël ont échoué. La Syrie a gagné ».

Enchaînant sur les questions libyenne et syrienne, elle a déclaré : « Votre gestion de la crise libyenne est aussi un échec majeur […] Vous n’avez  pas pu rétablir les relations diplomatiques avec la Syrie parce que le régime saoudien, les USA et Israël vous l’interdisent […] L’un de mes collègues vous a posé une question:  « Quand allez-vous rétablir les relations diplomatiques avec la Syrie ? » Laissez moi répondre à votre place:  c’est quand l’Arabie Saoudite vous en donnera le feu vert. »

Quant à la nouvelle « alliance militaire islamique contre le terrorisme », Madame Brahmi la qualifie de « nouveau Pacte de Bagdad avec Benyamin Netanyahu comme chef et Gadi Aznakot (ministre israélien de la Guerre), pour Capitaine […] Le peuple tunisien, qui a donné des martyrs dans tous les combats arabes, n’accepte pas de faire partie de cette alliance Américano-Sioniste, l’alliance des vaincus (contre la Syrie)Nous sommes le peuple du  17 décembre. Le peuple qui a scandé la libération de la Palestine et qui  a été déçu par la diplomatie de son pays ».

Translated  by:  A/D/S/D   (Lansing – Michigan)

——————————————————————-

Quelques commentaires :
Mohamed Chawki Abid :  Tout au long d’un discours magistral donné par la parlementaire M’barka Brahmi, les présents sous l’hémicycle de l’ARP semblent être particulièrement attentifs aux propos concis et bien choisis par l’élue du peuple, pour savonner élégamment et tirer les oreilles aux premiers responsables de la mascarade de la gouvernance des affaires étrangères dont souffre la Tunisie.S’il était animé d’un minimum de dignité, au terme de sa clochardisation bien méritée et dûment argumentée, Khémaïes Jhinaoui aurait présenté ses excuses au peuple Tunisien pour la politique humiliante dictée par l’axe wahhabo-sioniste, ayant été adoptée par la Tunisie depuis trois ans, avant de remettre correctement son tablier. Autrement, nous gagnerions à maintenir énergiquement la pression sur l’ami de Daniel Rubinstein ainsi que sur BCE, afin de le pousser vers la sortie.

Ahmed Karim Abbes : En dehors des vrais Guides Arabes assassinés par les Américano-sionistes ou en voie de l’être, les autres s’alignent derrière Donald Trump.

Karim Denguezli : Béji Caid Sebsi poursuit ses aventures amoureuses avec les Bédouins de l’Arabie, dans l’espoir de pouvoir serrer la main à BenYamin Netanyahu.

Rachid Barnat : LA POLITIQUE ÉTRANGÈRE TUNISIENNE, EST TOUJOURS DICTÉE PAR LES PETROMONARQUES : après le Qatar, c’est au tour des Ibn Saoud de dicter la leur à BCE !
Bourguiba doit se retourner dans sa tombe d’avoir été trahi par celui qui se dit son éléve !!
Mme BRAHMI dénonce l’alignement aveugle sinon la soumission de BCE & son gouvernement aux Ibn Saoud !
Elle rappelle aux prétendus bourguibistes, que Bourguiba n’a jamais soumis la Tunisie aux bédouins d’Arabie !!
Elle fait un beau shampooing pour le ministre des affaires étrangères, mais à travers lui c’est BCE qu’elle vise !!!

Naima Sayari : Ce constat de trahison est bien décrit et bien scellé il manque d’ouverture pour une solution vers un choix de changement par  l’élimination de ces deux partis traitres contre nature et échec de mener la tunisie vers la stabilité espérée Un front Est capable de mettre la pression pour arracher le pouvoir ? Je pense que non sans  l’appui populaire massif par l’information adéquate et non manipulé , un pouvoir judiciaire plus honnête , un ministre de l’intérieur sécuritaire et militaire transparente nationale

Aziza Lasrame : Toujours aucun communiqué de compassion publié par le Ministère des Affaires Etrangères à l’adresse du peuple Yéménite, alors les massacres des enfants font la UNE des Journaux occidentaux. Il est grand temps que nous citoyens levons le ton pour appeler BCS à le faire sauter en fusible.

Hidri Naceur : Merci Mme votre martyr de mari paix à son âme peut se reposer en paix..je partage votre discours et je vous soutiens de toute ma force dans votre combat pour libérer la Tunisie des terrorismes américaino-sionistes saoudiens et rendre à la Tunisie sa dignité sa fierté et sa place du nation libre. Encore merci pour votre franchise et votre courage vous valez bien plus de considération que tous ses membres de ce gouvernement des🐕🐕🐕🐕 soumis aux ordres des sionistes ,des yankees et des vendus saouds.vive la Tunisie 🇹🇳abat les traitres et leurs commanditaires…

Hatem Makni et dire que la candidature de Mbarka Brahmi au poste d’adjoint du président de l’assemblée fut rejetée pour soi-disant insuffisance de mérites intellectuelles …. alors que cette séance est présidée par une dame de UPL dont certaines de ses interventions sont honteuses….((une maison close à découvert, surtout avec tout ce qu’on est en train de nous légiférer: quitus pour tous, drogue pour tous, repentance pour tous, fonds publics pour tous, …))

Mohamed Ali Sellami : Certes son passage en Israël lui a fait changer ses chromosomes, il devient insensible à l’oppression dont subit les palestiniens et aux souffrances des enfants du Yémen. Bref, il devient vache.

Abou Nour Cette femme est une des rares députés courageuses qui dit tout haut ce que la majorité pense tout bas, toutes mes félicitations aux Tunisiens d’avoir au-moins un représentant qui parle en leur nom

Reda Him Quelle grande dame ! Malheureusement il ne reste plus beaucoup de personnes aussi courageuse !  Bravo pour son témoignage.

 

Le Bataclan a été vendu récemment par son propriétaire juif parti en Israel !

Le Bataclan, qui a été les lieux d’une des attaques de la nuit de terreur qui a eu lieu à Paris, appartenait à un Juif pendant des décennies, il  a été vendu récemment, avant les attentats, le propriétaire s’est enfui définitivement en Israel !

Les secouristes au Bataclan. (vend. 13.nov.15)

Les secouristes au Bataclan. (vend. 13.nov.15)

Le magazine Le Point a affirmé tôt dans la journée samedi matin que le Bataclan, où au moins 82 personnes ont été massacrées par des hommes armés de l’Etat islamique vendredi soir,  que  les propriétaires juifs organisaient souvent des événements pro-israéliens avant la vente.

Bataclan à l'intérieur (le carnage !)  13.11.15

Bataclan à l’intérieur (le carnage !) 13.11.15

Pascal Laloux, l’un des anciens propriétaires du théâtre, a déclaré samedi que le théâtre a été « vendu récemment après 40 ans ». « Nous sommes dévastés parce que nous connaissions tout le monde qui travaillait là-bas », a-t-il déclaré à la Deuxième chaîne d’Israël.    Son frère Joel, le co-propriétaire, a ajouté qu’ils ont vendu le théâtre  et qu’ il a récemment immigré en Israël. Il a dit qu’il a reçu un appel anonyme juste avant  l’attaque  » Bizarre »!    Pascal pense que les Parisiens ne se sentiront plus en sécurité « après ce qui est arrivé ici ». « Les terroristes n’ont pas de règles », a déclaré Pascal.    « Nous devons prendre le taureau par les cornes » dans la bataille contre le terrorisme, « et la France et le gouvernement ne le feront jamais ».

Gérard Demma (RFI)

Le SAMU de Paris avait organisé un exercise sur des attentats, le vendredi matin !

Le hasard a fait que le matin, au SAMU de Paris, avait été organisé un exercice sur des attentats multi-sites, donc on était préparés », a dit Patrick Pelloux ce matin depuis les urgences où il était encore après une nuit à soigner les victimes des attaques meurtrières de la soirée de vendredi 13.

SAMU  de  Paris

SAMU de Paris

« C’est un carnage », dit Patrick Pelloux a propos de la vague d’attentats qui a frappé Paris vendredi 13 et fait au moins 129 morts, selon les derniers bilans encore provisoires.

Médecin urgentiste, cet ancien de Charlie Hebdo, qui avait été le premier à entrer dans la rédaction massacrée le 7 janvier dernier, a décrit la mobilisation des services médicaux qui « se sont battus toute la nuit » pour « sauver un maximum de victimes », ce samedi 14 sur France Info. « Il y a en a encore qui sont au bloc opératoire », a-t-il révélé.

« C’est un carnage de guerre, une attaque massive. Le hasard a fait que le matin, au SAMU de Paris, avait été organisé un exercice sur des attentats multi-sites, donc on était préparés », a dit Patrick Pelloux ce matin depuis les urgences où il était encore après une nuit à soigner les victimes des attaques meurtrières de la soirée de vendredi 13. « On essaye encore de sauver les plus possible de victimes. Elles ont des blessures de guerre, des blessures par balles, (…) avec des kalachnikovs. Elles ont été tirées de manière lamentable ».

SAMU de  Paris

SAMU de Paris

« Les chirurgiens, les réanimateurs, les infirmières, les personnels : tout le monde est revenu spontanément dès 21h30-22h. Cela nous a permis d’essayer de sauver le plus de monde possible. On a fait venir des collègues des autres SAMU, par hélicoptère. Nous avons fait venir énormément de moyens parce qu’on ne savait pas où on allait, comment ça allait se passer », a également détaillé le médecin. « Sauver le plus de monde possible, c’est ce qui a compté le plus pour nous. »

Le hasard a fait aussi que  pendant les deux attentats récents qu’a connu la ville de Paris, (le 07 janvier 2015 et le vendredi 13 novembre 2015) ce jeune médecin Patrick Pelloux  de double nationalité (francaise et Israélienne), soit présent d’une facon ou d’une autre dans les deux attentats, (qui laisse à réfléchir)!

Gérard  Demma (RFI)