Tunisie : L’imposture du gouvernement. La situation est très grave !

Visa dans la poche des uns, Passeport étranger dans la poche des autres, Ils sont prêts à mettre le feu au pays et à marcher sur des cadavres pour exaucer les souhaits du groupe FMI et des pays impérialistes, avant de filer à l’étranger.

Selon un communiqué rendu public par la présidence du gouvernement, Youssef Chahed a affirmé que l’exportation demeure une priorité nationale pour l’État afin de résoudre de nombreux problèmes dans le pays, à savoir l’augmentation du taux de chômage, la dépréciation du dinar, le déficit budgétaire…. Youssef Chahed, a ajouté que le gouvernement a fixé des objectifs à court terme visant à atteindre un volume d’exportation de l’ordre de 50 milliards dinars en 2020, ce qui permettra d’accélérer le rythme de la croissance et le développement régional, et ce à travers 20 mesures pour impulser les exportations tunisiennes, lit-on dans ledit communiqué.

Youssef  Chahed s’adresse aux débiles : 50 milliards DT en 2020
comme le dinar s’est cassé la gueule de 30% en 2 ans, il peut améliorer ses prestations pour le faire dévaluer de 40% sur 2018-2020 (3 ans).

Un objectif de 50 Milliards TND d’export en 2020, contre environ 30 Milliards TND en 2017 soit ≈10 Milliards EUR.
Il est évident que l’objectif de Y.Chahed sera aisément atteint. Il suffit de dévaluer encore le dinar de 40%, et le jeu sera fait.
On n’a pas besoin de sortir de l’INAT pour savoir que le Commerce extérieur se traite en devise forte et non en monnaie nationale. Mais, comme il prenait ses sujets pour des ignares, le Premier Ministre a tenté une nouvelle tromperie après sa mensongère ‘‘guerre contre la corruption’’.

Il s’est permis d’emprunter cette voie bestiale, car il est conscient que les secteurs productifs ont du mal à survivre et peinent à demeurer compétitifs à l’exportation, à l’exception de certaines branches d’activités notamment l’huile d’olive et la datte. Y.C sait très bien que nos PMI sont totalement épuisées au terme d’une dizaine d’années d’importation sauvage d’articles équivalents à leurs productions : textile, cuir & chaussure, industrie alimentaire, ameublement, etc… Y.C ne peut ignorer que les importations abusives de voitures, sans aucun respect du taux minimum de compensation, est une source d’asphyxie de la balance commerciale et d’envolée de l’endettement toxique. Décidément la Tunisie est en train d’être abusée par une bande de charlots ! « Je prie DIEU LE TOUT PUISSANT de les écarter du pouvoir »(M.C.A).

 

Le simple citoyen Tunisien devenu : « Le Dindon de la Farce »

A l’issue d’une rencontre avec des ministres du gouvernement présidée par  Youssef Chahed, L’UGTT a annoncé, qu’il n’y aura pas d’augmentation des prix des denrées alimentaires de première nécessité en 2018, et que cette décision a été convenue entre les deux parties… Sauf que les Réseaux Mafieux détenus par Hafedh Caid Essebsi le fils du président, Kamel Letaief et consort et des organisations mafieuses trans-territoriales dotées de très grands moyens et ne s’embarrassant ni de scrupules ni de quelconques limites d’ordre moral, ont décidé le contraire, en retirant ces produits du marché pour enfin persuader le simple citoyen à l’augmentation. (Une forfaiture qui a donné ses fruits jusqu’a présent, pour les légumes, le sucre, l’huile végétale, le lait…)

La Tunisie est devenue tristement empirique. …..Claudicante et certainement pas apte à protéger d’ une manière efficiente, ses citoyens, qui devront plier bagages et quitter la Tunisie au plus tôt !

Et cette bande de politicards voyous, Toutes ces personnes-là n’avaient jamais pensé à l’avenir , usant et abusant de prérogatives pour prendre et garder le pouvoir en nous laissant une Tunisie claudicante , imparfaite et insatisfaite …
Il leur étaient difficile de maintenir leur promesses. Pire encore, on découvre des êtres bourrés de défauts et souffrant de la folie des grandeurs entourés de beaucoup d’hypocrites, de lèche-bottes opportunistes qui continuent de jouer la subversion sur le dos d’un peuple trahi et abandonné.

Suite à la dépréciation du Dinar Tunisien par rapport à l’Euro et le Dollar :Les augmentations quasi quotidiennes que seule une fraction peut supporter, la réalité économique en Tunisie aujourd’hui c’est la hausse des produits alimentaires ou encore des augmentations selon l’indice qui regroupe les prix de l’eau, de l’électricité, du gaz, du logement, des médicaments, la TVA…
Cette réalité est douloureuse, les tensions sociales diverses, le pouvoir d’achat en baisse et la misère, quant à elle, gagne du terrain.
Résultat : une situation extrêmement tendue qui met à mal le gouvernement et fait le jeu de certains partis politiques qui n’arriveront pas à receler et contenir les contestations des Tunisiens  à quelques mois des élections municipales qui pourront peut-être avoir lieu en 2018.

Un  Vendu a eu la Hardiesse de dire la vérité (Une première !)

Depuis, et dans ce beau pays , chaque jour à vivre est devenu une victoire , chaque jour vécu , une défaite et B.C.E à quatre vingt douze ans,  s’accroche encore à la politique : un gros coup de déprime et un pied de nez aux supposés rénovateurs …
Il est vrai que la plupart des gens , à leur crépuscule , font toujours un peu pitié surtout lorsqu’on les avait connus puissants avec leur mise en scène , les faux effets d’annonce , leur coup d’esbroufe , leur trahison , leur vengeance et leur imposture face à la postérité …

 

translated by: A/D/S/D  (Lansing – Michigan)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s