Une députée Tunisienne risque d’avoir le même sort que son mari !

 Mbarka Brahmi

 

Quand une députée tunisienne dénonce la soumission de son gouvernement au wahhabisme et au sionisme. Mme Brahmi députée Tunisienne risque t-elle de connaitre le même sort que son mari, assassiné ?

Surtout aprés son écrasant réquisitoire contre le ministre des affaires étrangères, ( le président Tunisien était visé ) ! un bon exemple pour nos députés Français.

<< Epargnez  vos efforts, M. le ministre, vous ainsi que vos collègues de la Ligue Arabe. Vous ne pourrez jamais réussir là où Daech et Israël ont échoué. La Syrie a gagné.>>

Lors d’une séance de questions au gouvernement, à l’ARP, la députée Mbarka Brahmi, veuve du député assassiné, s’est adressée, dans des termes particulièrement durs mais justifiés, au ministre des Affaires Etrangères,    M. Khemais Jhinaoui pour l’état de soumission dans lequel il maintient la diplomatie tunisienne.

Vous pouvez éventuellement voir la vidéo du députée sous-titrée en Français : (de notre confrère :  Parti Anti Sioniste.)

Depuis la révolution, au lieu de connaître un bond en avant du fait de la légitimité nouvelle d’une Tunisie entrée dans le cercle des nations démocratiques, la diplomatie tunisienne, au lieu de développer les rapports économiques avec nos partenaires habituels et d’aller à la recherche de nouveaux marchés, s’est rangée derrière les diktats de monarchies pétrolières moyenâgeuses et d’intelligentsias occidentales hégémoniques avec pour unique résultat des échecs dans tous les domaines, la ruine du pays et la perte totale des dividendes de la révolution.

C’est dans ce contexte de soumission à des diktats qui jettent la Tunisie au ban de la dignité internationale que Madame Brahmi s’est élevée contre « ce ministère devenu un fardeau pour la communauté nationale. Car c’est désormais le ministre saoudien des Affaires étrangères qui définit notre politique étrangère alors que le ministre tunisien ne fait qu’aquiescer, sinon se dissimuler. La Tunisie ne mérite pas cela » .

Elle accuse Jhinaoui d’avoir violé la souveraineté de la Tunisie en l’intégrant dans l’alliance israélo-saoudienne, « tout comme vos prédécesseurs [de la Troïka] nous ont intégré dans l’alliance turco-qatarie ».

Mais il semble que Mme Brahmi vise également le président de la République qui est constitutionnellement impliqué dans la diplomatie puisqu’elle lance à l’adresse de Jhinaoui: « vous ne pouvez ni confirmer ni démentir mes propos » car selon elle, le Département des Affaires Etrangères n’aurait « aucune information sur ces engagements ».

Elle évoque également un autre viol de la souveraineté tunisienne: le classement du Hezbollah comme « organisation terroriste par le ministre de l’Intérieur Saoudien, sur notre sol, alors que notre ministère des Affaires Étrangères faisait « oui » de la tête ». On se souvient du scandale que cette affaire avait soulevé, scandale étouffé par le président Tunisien  Essebsi qui a déclaré que « les ministres de l’Intérieur et des Affaires Etrangères ne reflètent pas la position officielle de la Tunisie », ajoutant que « la Tunisie considère officiellement le Hezbollah en tant que « parti de résistance » », augmentant ainsi l’inconsistance et la désorganisation de la politique étrangère tunisienne.

Depuis l’Indépendance, jamais la diplomatie tunisienne n’était tombée si bas« Vous n’avez jamais cessé de vous déclarer disciples de Bourguiba. Or, quand Israël avait bombardé le quartier général de l’OLP à Hammam Chatt, Bourguiba avait menacé les USA d’une rupture des relations diplomatiques si jamais ils opposent leur veto à la résolution des Nations Unies condamnant l’attaque israélienne et il avait obtenu gain de cause ». Madame Brahmi a comparé la réaction de Bourguiba à l’absence totale de réaction du pouvoir tunisien quand le Mossad a assassiné un  citoyen tunisien devant sa maison, le 15 décembre 2016.

Évoquant la chute d’un missile yéménite sur l’Arabie Saoudite, Madame Brahmi a déclaré : « Votre participation à la réunion des ministres arabes des Affaires Étrangères au Caire est scandaleuse. Vous vous êtes réunis pour condamner un missile yéménite tombé en Arabie Saoudite sans faire de victime, alors que vous avez toujours gardé le silence sur le génocide que subit le Yémen ».

Mme Brahmi a ajouté, concernant la condamnation du Hezbollah: « Vous et vos alliés de la Ligue Arabe avez très vite pointé du doigt le Hezbollah, le seul véritable résistant contre les forces de l’occupation israélienne alors que vous n’avez pris aucune position contre les organisations terroristes qui ont saccagé le monde arabe […] Je suis certaine que la classification du Hezbollah en tant qu’organisation terroriste a été préparée à l’avance, et que la ligue arabe s’est réunie  juste pour cela, afin de protéger Israël contre son unique véritable ennemi dans la région […] Epargnez  vos efforts, M. le ministre, vous ainsi que vos collègues de la Ligue Arabe. Vous ne pourrez jamais réussir là où Daech et Israël ont échoué. La Syrie a gagné ».

Enchaînant sur les questions libyenne et syrienne, elle a déclaré : « Votre gestion de la crise libyenne est aussi un échec majeur […] Vous n’avez  pas pu rétablir les relations diplomatiques avec la Syrie parce que le régime saoudien, les USA et Israël vous l’interdisent […] L’un de mes collègues vous a posé une question:  « Quand allez-vous rétablir les relations diplomatiques avec la Syrie ? » Laissez moi répondre à votre place:  c’est quand l’Arabie Saoudite vous en donnera le feu vert. »

Quant à la nouvelle « alliance militaire islamique contre le terrorisme », Madame Brahmi la qualifie de « nouveau Pacte de Bagdad avec Benyamin Netanyahu comme chef et Gadi Aznakot (ministre israélien de la Guerre), pour Capitaine […] Le peuple tunisien, qui a donné des martyrs dans tous les combats arabes, n’accepte pas de faire partie de cette alliance Américano-Sioniste, l’alliance des vaincus (contre la Syrie)Nous sommes le peuple du  17 décembre. Le peuple qui a scandé la libération de la Palestine et qui  a été déçu par la diplomatie de son pays ».

Translated  by:  A/D/S/D   (Lansing – Michigan)

——————————————————————-

Quelques commentaires :
Mohamed Chawki Abid :  Tout au long d’un discours magistral donné par la parlementaire M’barka Brahmi, les présents sous l’hémicycle de l’ARP semblent être particulièrement attentifs aux propos concis et bien choisis par l’élue du peuple, pour savonner élégamment et tirer les oreilles aux premiers responsables de la mascarade de la gouvernance des affaires étrangères dont souffre la Tunisie.S’il était animé d’un minimum de dignité, au terme de sa clochardisation bien méritée et dûment argumentée, Khémaïes Jhinaoui aurait présenté ses excuses au peuple Tunisien pour la politique humiliante dictée par l’axe wahhabo-sioniste, ayant été adoptée par la Tunisie depuis trois ans, avant de remettre correctement son tablier. Autrement, nous gagnerions à maintenir énergiquement la pression sur l’ami de Daniel Rubinstein ainsi que sur BCE, afin de le pousser vers la sortie.

Ahmed Karim Abbes : En dehors des vrais Guides Arabes assassinés par les Américano-sionistes ou en voie de l’être, les autres s’alignent derrière Donald Trump.

Karim Denguezli : Béji Caid Sebsi poursuit ses aventures amoureuses avec les Bédouins de l’Arabie, dans l’espoir de pouvoir serrer la main à BenYamin Netanyahu.

Rachid Barnat : LA POLITIQUE ÉTRANGÈRE TUNISIENNE, EST TOUJOURS DICTÉE PAR LES PETROMONARQUES : après le Qatar, c’est au tour des Ibn Saoud de dicter la leur à BCE !
Bourguiba doit se retourner dans sa tombe d’avoir été trahi par celui qui se dit son éléve !!
Mme BRAHMI dénonce l’alignement aveugle sinon la soumission de BCE & son gouvernement aux Ibn Saoud !
Elle rappelle aux prétendus bourguibistes, que Bourguiba n’a jamais soumis la Tunisie aux bédouins d’Arabie !!
Elle fait un beau shampooing pour le ministre des affaires étrangères, mais à travers lui c’est BCE qu’elle vise !!!

Naima Sayari : Ce constat de trahison est bien décrit et bien scellé il manque d’ouverture pour une solution vers un choix de changement par  l’élimination de ces deux partis traitres contre nature et échec de mener la tunisie vers la stabilité espérée Un front Est capable de mettre la pression pour arracher le pouvoir ? Je pense que non sans  l’appui populaire massif par l’information adéquate et non manipulé , un pouvoir judiciaire plus honnête , un ministre de l’intérieur sécuritaire et militaire transparente nationale

Aziza Lasrame : Toujours aucun communiqué de compassion publié par le Ministère des Affaires Etrangères à l’adresse du peuple Yéménite, alors les massacres des enfants font la UNE des Journaux occidentaux. Il est grand temps que nous citoyens levons le ton pour appeler BCS à le faire sauter en fusible.

Hidri Naceur : Merci Mme votre martyr de mari paix à son âme peut se reposer en paix..je partage votre discours et je vous soutiens de toute ma force dans votre combat pour libérer la Tunisie des terrorismes américaino-sionistes saoudiens et rendre à la Tunisie sa dignité sa fierté et sa place du nation libre. Encore merci pour votre franchise et votre courage vous valez bien plus de considération que tous ses membres de ce gouvernement des🐕🐕🐕🐕 soumis aux ordres des sionistes ,des yankees et des vendus saouds.vive la Tunisie 🇹🇳abat les traitres et leurs commanditaires…

Hatem Makni et dire que la candidature de Mbarka Brahmi au poste d’adjoint du président de l’assemblée fut rejetée pour soi-disant insuffisance de mérites intellectuelles …. alors que cette séance est présidée par une dame de UPL dont certaines de ses interventions sont honteuses….((une maison close à découvert, surtout avec tout ce qu’on est en train de nous légiférer: quitus pour tous, drogue pour tous, repentance pour tous, fonds publics pour tous, …))

Mohamed Ali Sellami : Certes son passage en Israël lui a fait changer ses chromosomes, il devient insensible à l’oppression dont subit les palestiniens et aux souffrances des enfants du Yémen. Bref, il devient vache.

Abou Nour Cette femme est une des rares députés courageuses qui dit tout haut ce que la majorité pense tout bas, toutes mes félicitations aux Tunisiens d’avoir au-moins un représentant qui parle en leur nom

Reda Him Quelle grande dame ! Malheureusement il ne reste plus beaucoup de personnes aussi courageuse !  Bravo pour son témoignage.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s