Aprés avoir reçu un lavage de cerveau, Obama devient un monstre !

 

Obama a reçu son endoctrinement là où professent les meilleurs rabbins du monde (community organizer) dans les quartiers sud de Chicago… L’esclave noir, après avoir reçu un lavage de  cerveau, auprés de la fondation William Lynch (Rules of the slavery) « aux préceptes de l’esclavagisme », perpétuera de lui-même et développera ces sentiments qui influenceront son comportement pendant ces dernières années.
Obama and jewish community

Obama and jewish community

William Lynch était un simple propriétaire anglais d’esclaves aux Antilles britanniques. Devenu célèbre aux Etats-Unis en prononçant en 1712 un discours sur les rives de la rivière James devant des propriétaires d’esclaves américains en manque d’inspiration et d’expérience sur le « management » et le contrôle de leurs esclaves de plus en plus nombreux et incontrôlables.

W. Lynch (les rives de la rivière James)

W. Lynch (les rives de la rivière James)

William Lynch ou le nom du comté de Lynch Creek
Pressions, sévices et « diviser pour régner » furent les bons conseils de William Lynch, à qui on doit aussi le tristement célèbre terme « lynchage ».  Une technique de dissuasion appliquée avec brio sur des Noirs aspirant à une condition meilleure, dont Laura Nelson et son fils de quatorze ans  Lawrence Nelson, torturés et pendus en 1911 à un pont de l’Oklahoma.  Le seul tort de Laura Nelson est d’avoir pris la défense de son fils, lui-même accusé à tort pour satisfaire la haine du « nègre » des Blancs du Sud.
Alors qu’il est de race noire Obama aprés son endoctrinement et son approbation devient le nouveau fils louangé du Ku Klux Klan, appelé souvent par son sigle KKK ou également le Klan, est une organisation suprématiste blanche des États-Unis fondée le 24 décembre 1865. Classée à l’extrême-droite sur l’échiquier politique américain: (Le Ku Klux Klan prône schématiquement la suprématie de la « race » blanche sur les autres « races » — Noirs (descendants des anciens esclaves), Asiatiques (immigrés chinois et japonais), la communauté Arabe, Hispaniques (Mexicains, Cubains, Portoricains et autres peuples issus d’Amérique latine), ainsi que généralement l’antisémitisme.

Malik  le frangin de Barak  Hussein  Obama

Malik le frangin de Barak Hussein Obama

Le frangin d’Obama dénonçe le changement de personnalité du président

Selon Malik Obama le frère ainé du président Américain : ((« Mon frère est un vendu qui œuvre pour les intérêts des Occidentaux »)),dans une interview accordée à la radio Milele FM. Pour lui, le président des États-Unis a délaissé l’Afrique et ne défend pas la cause noire.
Mon frère a tout changé, il est devenu quelqu’un d’autre. Le Barack Hussein que j’ai connu n’est pas le même Barack qui préside les États-Unis. Barack Obama était quelqu’un de plus intelligent. Il aimait trop sa race et le continent africain. Il ne cessait pas de dire qu’il combattra pour la liberté des Noirs et du continent africain.

Mais  voilà :  aujourd’hui  qu’il est en  mesure de  mener son  combat, il  ne  pense  qu’à des petits intérêts qu’il devrait pourtant oublier pour le bien de la communauté noire. (dit-il)

A ses yeux, le locataire de la Maison Blanche n’est pas assez ‘Black Panther’ : « Je suis seulement un peu déçu de son caractère actuel. Quant au fait qu’il ne pense pas à sa communauté, les preuves ne manquent pas. Tous les jours, des noirs sont injustement assassinés par la police aux USA. Et il ne lève pas le petit doigt pour condamner cette injustice. En Afrique, il arme les groupes terroristes contre ses frères et sœurs africains. Il a participé à la chute du président Kadhafi (…) »

Obama in  Kenya

Obama in Kenya

Rappelons que Barack Obama entretient des bonnes relations avec le reste de sa famille. Au cours de son séjour de 48 heures sur la terre de ses ancêtres, le président américain s’est montré heureux aux côtés de sa sœur et sa grand-mère.

Barack  Obama  et  l’Islam  !

Pour rappel, Barack Obama prône souvent la religion musulmane. Il avait déclaré que la voix du muezzin appelant à la prière est parmi les plus belles voix sur la terre.
Obama  et  l'islam

Obama et l’islam

Le discours du Caire d’Obama est éloquent quant à son admiration a  l’Islam. En voici quelques extraits marquants:
« Je suis également fier d’apporter avec moi la bonne volonté du peuple américain et un salut de paix de la part des communautés musulmanes de mon pays : assalaamou aleikoum. »
« Je suis venu chercher un nouveau commencement entre les Etats-Unis et les musulmans du monde entier, qui se fonde sur un intérêt et un respect mutuels; qui se fonde sur le fait que l’Amérique et l’islam ne sont pas exclusifs l’un de l’autre et ne sont pas voués à se faire concurrence. Au lieu de cela, ils se chevauchent et partagent des principes communs : justice et progrès ; tolérance et dignité de tous les êtres humains.«
« Comme le dit le saint Coran ; « Sois conscient de Dieu et dis toujours la vérité. »«
« Je suis chrétien, mais mon père venait d’une famille kenyane qui comprend plusieurs générations de musulmans. Enfant, j’ai vécu plusieurs années en Indonésie et j’entendais l’appel du muezzin à l’aube et à la tombée du jour…

« Instruit en histoire, je connais aussi la dette de la civilisation envers l’islam. Ce fut l’islam – dans des endroits comme l’Université al-Azhar – qui a porté la flamme de l’étude pendant plusieurs siècles, montrant la voie en Europe à la Renaissance et aux Lumières. Ce fut l’esprit d’innovation qui soufflait sur les communautés musulmanes qui a produit l’algèbre, nos compas et outils de navigation, notre maîtrise de l’imprimerie, notre compréhension de la transmission des maladies et des moyens de la soigner. »
« Je sais aussi que l’islam a toujours fait partie de l’histoire américaine. Le Maroc a été le premier pays à reconnaître notre nation. En signant le Traité de Tripoli en 1796, notre deuxième président, John Adams, avait écrit : « Les Etats-Unis n’ont aucune trace d’hostilité envers les lois, la religion et la tranquillité des musulmans. » Et depuis notre fondation, les musulmans américains ont enrichi les Etats-Unis…«

Un discours remplit de mensonge quant à la « grandeur de l’islam » oubliant les guerres de conquêtes, l’esclavagisme Arabe, la négation du droit des femmes, etc…

Comment Benjamin Netanyahu défie Barack Obama ?    (Médias : prêcher un converti…)

Obama  is  jewish

Obama is jewish

Malgré  l’intransigeance de  Netanyahu  vis-à-vis  de  washington, ne jamais croire aux médias  qui  disent   « on s’inquiète des répercussions à long terme sur les relations entre les deux pays… »  Une des  ((Attrape-nigauds)) ,  les arabes et les  accoutumés  peuvent en connaitre un rayon…

Israël reçoit plus de  3 milliards d’aide annuelle des États-Unis et dépend beaucoup de son soutien diplomatique. Plusieurs généraux et Meir Dagan, ex-patron du Mossad, ont critiqué la politique de Netanyahu, lui reprochant d’être « destructrice pour l’avenir et la sécurité d’Israël ». Quant à John Boehner, il affirme ne pas regretter son invitation. Il est important que les Américains entendent les vues de Netanyahu, a-t-il dit. « Le seul conflit ici est entre la Maison-Blanche et Israël. »

translated by: A/D/S/D  (Lansing – Michigan)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s