Des Grecs : Assaillants attaquent les migrants en pleine mer !

Des migrants arrivés au sud de l'Italie

Des migrants arrivés au sud de l’Italie

Des gangs mafieux et  des commandos spéciaux Grecs  sont enfin pris en flagrant délit à attaquer et  dépouiller certaines embarcations  de migrants tentant la traversée dans la mer Méditerranéenne.

Une centaine de migrants affamés ont été secourus après douze jours en mer Méditerranée, a annoncé mercredi la police italienne. Par ailleurs, plus de 1500 personnes sauvées ces derniers jours devaient débarquer en Italie.

Le patrouilleur « Monte Cimone » a repéré dans la nuit un bateau délabré de 50 mètres à 200 milles (360 kilomètrs) au large des côtes siciliennes, avec 98 personnes à bord. Les migrants, parmi lesquels 35 femmes dont trois enceintes, ont expliqué avoir passé douze jours en mer, dont les deux derniers à la dérive, aprés  avoir été attaqués par des hommes armés cherchant à les empêcher de gagner l’Europe et parfois à les dépouiller.

selon plusieurs sources concordantes  une ONG internationale, qui ne souhaite pas être nommée, a ouvert une enquête après plusieurs témoignages, soupçonnant l’action « de gangs mafieux » ou bien « des commandos spéciaux des garde-côtes helléniques, comme ce fut le cas dans le passé, même si on nous assure que c’est terminé ». La zone de l’île grecque de Lesbos, à l’est de la mer Egée, est particulièrement concernée par ces cas rapportés, accompagnés de vols d’argent et de moteurs des embarcations des migrants, selon cette source.

Une militante italienne par laquelle passent de nombreux appels de détresse de réfugiés syriens en mer, a reçu le témoignage de passagers d’une vingtaine d’embarcations attaquées ces derniers mois. « Les migrants parlent de commandos, certains disent Frontex (l’agence européenne de contrôle des frontières), d’autres les garde-côtes turcs ou grecs, d’autres des milices ou des pirates », a-t-elle expliqué à des journalistes en notant une récente multiplication des cas.

migrants en-mer...

migrants en-mer…

Un Syrien de 30 ans, parti de Turquie le 6 mai à l’aube, raconte qu’un navire militaire – turc (selon lui), mais qui s’avérait grec par la suite,  a demandé au canot de s’arrêter, et inondé l’embarcation au jet d’eau. Des hommes ont ensuite tenté de prendre le moteur, mais après plus d’une heure de lutte, les migrants ont pu poursuivre leur route jusqu’à Lesbos, a dit à l’AFP ce jeune homme aujourd’hui demandeur d’asile en Allemagne.

Bref  l’accueil de ces migrants supplémentaires représente un défi de taille pour l’Italie, qui compte déjà plus de 86’000 migrants dans ses centres d’accueil. Toutefois, la solidarité n’est pas de mise partout.

 

translated by: A/D/S/D  (Lansing – Michigan)

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s