GRECE – ISRAEL : Un Accord sur le statut des forces (Status of forces agreement ou SOFA)

Les responsables des deux  pays

Les responsables des deux pays

L’État hébreu et la Grèce entretiennent des relations diplomatiques depuis 25 ans.

Pourquoi cette nouvelle ne se trouve que dans la presse Israélienne ? Pourquoi aucun journal de la grande armada de l’AFP n’y fait allusion ? Parce que cela éclaire le dessous des cartes  ?

Le chef de l’appareil de défense israélien et le ministre grec de la Défense nationale ont conclu un Accord sur le statut des forces (Status of forces agreement ou SOFA), c’est-à-dire une entente juridique mutuelle permettant aux forces armées d’Israël de stationner en Grèce, et inversement.

Le ministre de la Défense, Moshé Yaalon, a rencontré dimanche son homologue grec, Panos Kammenos, dans ses bureaux de Tel Aviv, d’après un communiqué de ses services. Les deux hommes ont évoqué la coopération sécuritaire entre Jérusalem et Athènes, ainsi que la situation au Proche-Orient.

Le chef de l’appareil de défense israélien et le ministre grec de la Défense nationale ont conclu un Accord sur le statut des forces (Status of forces agreement ou SOFA), c’est-à-dire une entente juridique mutuelle permettant aux forces armées d’Israël de stationner en Grèce, et inversement. C’est le premier SOFA qu’Israël conclut avec un pays allié autre que les États-Unis.
Le ministre israélien a fait part de sa reconnaissance à l’égard son homologue pour sa visite en Israël, malgré la situation économique difficile dans son pays, et a exprimé son espoir de voir la Grèce surmonter les différents défis qui l’attendent.

« Nous apprécions grandement la coopération sécuritaire qui se traduit par l’entraînement de nos soldats et officiers sur le territoire grec. Nos États partagent des intérêts communs, car ils doivent faire face aux conséquences de l’accord signé la semaine dernière entre les grandes puissances et l’Iran », a déclaré M. Yaalon./The two Ministers also signed an agreement about the regulations to be applied for personnel travelling and residing in the two countries in order to participate in military exercises and cooperation./

Panos Kammenos et Moshé Yaalon dans les bureaux de Tel-aviv.

Panos Kammenos et Moshé Yaalon

 

 

Le ministre grec a pour sa part affirmé : « Le peuple grec est très proche du peuple d’Israël. Concernant notre coopération militaire, nos relations sont excellentes, nous continuerons à les entretenir et poursuivrons les entraînements communs. » M. Kammenos a ajouté : « Le terrorisme et le djihad ne frappent pas que le Proche Orient, mais également les Balkans et l’Europe. C’est la guerre. Nous étions également très proches d’Israël pour tout ce qui est relatif au programme de missiles de l’Iran. Nous nous trouvons à la portée de ces missiles. Si un missile iranien se dirige vers la Mer méditerranée, cela peut signifier la fin de tous les pays de la région. »

 

translated by: A/D/S/D  (Lansing – Michigan)

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s