ALQODS : LA TRAHISON DES DIRIGEANTS ARABES

 

Mercredi 6 décembre, Donald Trump a décidé de reconnaître ALQODS comme capitale d’Israël, entraînant de très vives réactions de la communauté internationale.

La décision américaine de reconnaître Alqods comme capitale de l’État hébreu, contestée au regard du droit international, a suscité des appels à la mobilisation dans les quatre coins de la planète y compris dans les pays alliés aux Etat-unis.

«[Autant] pour dénoncer le coup de force relatif à ALQODS et aussi la complicité de nos propre dirigeants arabes, aprés les tentatives de normalisation qu’ont multipliée ces derniers mois Riyad et ses satellites au sein du Conseil de coopération du golfe Persique, Trump n’aurait jamais osé ouvrir les portes de l’enfer.

Le gouvernement de l’état hébreu a révélé que le président américain avait pris sa décision de déplacer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à AlQods en coordination avec les dirigeants de certains pays arabes,  l’Arabie Saoudite,Les Emirats Arabes-Unis, l’Egypte, le Bahrein, le Koweit, la Jordanie, le Maroc et surtout la Tunisie qui a toujours eu la grade intermédiaire entre les Emirs du golfe et les majors étasuniens-sionistes.   

                                                                                           

De très nombreux articles dénonçent la corruption de Mahmoud ABBAS  et ses compromissions avec l’occupant, le rôle criminel de DAHLAN  et sa collusion avec le Mossad et la CIA (*), la mascarade du prétendu processus de paix, la soumission et le silence des ONG palestiniennes financées par des sponsors et des États amis d’Israël pour qui comptent seulement leurs privilèges et, last but not least, le rôle trouble des responsables du mouvement dit pro-palestinien. (**) Toutes raisons qui, depuis nos premiers reportages en Palestine et à Gaza en 2002, nous ont laissé penser que l’occupant israélien tient le couteau par le manche

Le Qatar est le seul pays à avoir Refusé d’emblée l’offre sioniste,  vous comprenez quant à la crise saoudo-qatarie que c’est Trump qui tire les ficelles. Les dirigeants Qataris aprés qu’ils se sont fait avoir pour le faux printemps arabe, n’avait plus le droit à l’erreur.

« Anticiper la réaction arabo-musulmane, qui est de mettre le feu aux poudres, vous vous condamnez à accepter finalement leurs oukases. […] C’est toujours pareil, la politique, monsieur. La politique, vous pouvez aussi décider en anticipant les problèmes, les pressions et les intimidations de ne rien faire. Maintenant que nous avions l’aval des dirigeants des pays arabes, passons à l’acte : déclara un essayiste israélien ». Il considère que la situation ne sera pas vraiment modifiée par cette annonce.

Pour autant, le président américain ne fait que respecter un engagement de campagne. C’est ce que rappelle Gilles-William Goldnadel, avocat franco-israélien, essayiste et militant associatif qui voit dans cette décision américaine une logique implacable: «Je ne suis pas étonné. Cela faisait partie des promesses électorales de Donald Trump, qui met un point d’honneur à respecter sa parole.

Translated  by:  A/D/S/D   (Lansing – Michigan)

Publicités

Une députée Tunisienne risque d’avoir le même sort que son mari !

 Mbarka Brahmi

 

Quand une députée tunisienne dénonce la soumission de son gouvernement au wahhabisme et au sionisme. Mme Brahmi députée Tunisienne risque t-elle de connaitre le même sort que son mari, assassiné ?

Surtout aprés son écrasant réquisitoire contre le ministre des affaires étrangères, ( le président Tunisien était visé ) ! un bon exemple pour nos députés Français.

<< Epargnez  vos efforts, M. le ministre, vous ainsi que vos collègues de la Ligue Arabe. Vous ne pourrez jamais réussir là où Daech et Israël ont échoué. La Syrie a gagné.>>

Lors d’une séance de questions au gouvernement, à l’ARP, la députée Mbarka Brahmi, veuve du député assassiné, s’est adressée, dans des termes particulièrement durs mais justifiés, au ministre des Affaires Etrangères,    M. Khemais Jhinaoui pour l’état de soumission dans lequel il maintient la diplomatie tunisienne.

Vous pouvez éventuellement voir la vidéo du députée sous-titrée en Français : (de notre confrère :  Parti Anti Sioniste.)

Depuis la révolution, au lieu de connaître un bond en avant du fait de la légitimité nouvelle d’une Tunisie entrée dans le cercle des nations démocratiques, la diplomatie tunisienne, au lieu de développer les rapports économiques avec nos partenaires habituels et d’aller à la recherche de nouveaux marchés, s’est rangée derrière les diktats de monarchies pétrolières moyenâgeuses et d’intelligentsias occidentales hégémoniques avec pour unique résultat des échecs dans tous les domaines, la ruine du pays et la perte totale des dividendes de la révolution.

C’est dans ce contexte de soumission à des diktats qui jettent la Tunisie au ban de la dignité internationale que Madame Brahmi s’est élevée contre « ce ministère devenu un fardeau pour la communauté nationale. Car c’est désormais le ministre saoudien des Affaires étrangères qui définit notre politique étrangère alors que le ministre tunisien ne fait qu’aquiescer, sinon se dissimuler. La Tunisie ne mérite pas cela » .

Elle accuse Jhinaoui d’avoir violé la souveraineté de la Tunisie en l’intégrant dans l’alliance israélo-saoudienne, « tout comme vos prédécesseurs [de la Troïka] nous ont intégré dans l’alliance turco-qatarie ».

Mais il semble que Mme Brahmi vise également le président de la République qui est constitutionnellement impliqué dans la diplomatie puisqu’elle lance à l’adresse de Jhinaoui: « vous ne pouvez ni confirmer ni démentir mes propos » car selon elle, le Département des Affaires Etrangères n’aurait « aucune information sur ces engagements ».

Elle évoque également un autre viol de la souveraineté tunisienne: le classement du Hezbollah comme « organisation terroriste par le ministre de l’Intérieur Saoudien, sur notre sol, alors que notre ministère des Affaires Étrangères faisait « oui » de la tête ». On se souvient du scandale que cette affaire avait soulevé, scandale étouffé par le président Tunisien  Essebsi qui a déclaré que « les ministres de l’Intérieur et des Affaires Etrangères ne reflètent pas la position officielle de la Tunisie », ajoutant que « la Tunisie considère officiellement le Hezbollah en tant que « parti de résistance » », augmentant ainsi l’inconsistance et la désorganisation de la politique étrangère tunisienne.

Depuis l’Indépendance, jamais la diplomatie tunisienne n’était tombée si bas« Vous n’avez jamais cessé de vous déclarer disciples de Bourguiba. Or, quand Israël avait bombardé le quartier général de l’OLP à Hammam Chatt, Bourguiba avait menacé les USA d’une rupture des relations diplomatiques si jamais ils opposent leur veto à la résolution des Nations Unies condamnant l’attaque israélienne et il avait obtenu gain de cause ». Madame Brahmi a comparé la réaction de Bourguiba à l’absence totale de réaction du pouvoir tunisien quand le Mossad a assassiné un  citoyen tunisien devant sa maison, le 15 décembre 2016.

Évoquant la chute d’un missile yéménite sur l’Arabie Saoudite, Madame Brahmi a déclaré : « Votre participation à la réunion des ministres arabes des Affaires Étrangères au Caire est scandaleuse. Vous vous êtes réunis pour condamner un missile yéménite tombé en Arabie Saoudite sans faire de victime, alors que vous avez toujours gardé le silence sur le génocide que subit le Yémen ».

Mme Brahmi a ajouté, concernant la condamnation du Hezbollah: « Vous et vos alliés de la Ligue Arabe avez très vite pointé du doigt le Hezbollah, le seul véritable résistant contre les forces de l’occupation israélienne alors que vous n’avez pris aucune position contre les organisations terroristes qui ont saccagé le monde arabe […] Je suis certaine que la classification du Hezbollah en tant qu’organisation terroriste a été préparée à l’avance, et que la ligue arabe s’est réunie  juste pour cela, afin de protéger Israël contre son unique véritable ennemi dans la région […] Epargnez  vos efforts, M. le ministre, vous ainsi que vos collègues de la Ligue Arabe. Vous ne pourrez jamais réussir là où Daech et Israël ont échoué. La Syrie a gagné ».

Enchaînant sur les questions libyenne et syrienne, elle a déclaré : « Votre gestion de la crise libyenne est aussi un échec majeur […] Vous n’avez  pas pu rétablir les relations diplomatiques avec la Syrie parce que le régime saoudien, les USA et Israël vous l’interdisent […] L’un de mes collègues vous a posé une question:  « Quand allez-vous rétablir les relations diplomatiques avec la Syrie ? » Laissez moi répondre à votre place:  c’est quand l’Arabie Saoudite vous en donnera le feu vert. »

Quant à la nouvelle « alliance militaire islamique contre le terrorisme », Madame Brahmi la qualifie de « nouveau Pacte de Bagdad avec Benyamin Netanyahu comme chef et Gadi Aznakot (ministre israélien de la Guerre), pour Capitaine […] Le peuple tunisien, qui a donné des martyrs dans tous les combats arabes, n’accepte pas de faire partie de cette alliance Américano-Sioniste, l’alliance des vaincus (contre la Syrie)Nous sommes le peuple du  17 décembre. Le peuple qui a scandé la libération de la Palestine et qui  a été déçu par la diplomatie de son pays ».

Translated  by:  A/D/S/D   (Lansing – Michigan)

——————————————————————-

Quelques commentaires :
Mohamed Chawki Abid :  Tout au long d’un discours magistral donné par la parlementaire M’barka Brahmi, les présents sous l’hémicycle de l’ARP semblent être particulièrement attentifs aux propos concis et bien choisis par l’élue du peuple, pour savonner élégamment et tirer les oreilles aux premiers responsables de la mascarade de la gouvernance des affaires étrangères dont souffre la Tunisie.S’il était animé d’un minimum de dignité, au terme de sa clochardisation bien méritée et dûment argumentée, Khémaïes Jhinaoui aurait présenté ses excuses au peuple Tunisien pour la politique humiliante dictée par l’axe wahhabo-sioniste, ayant été adoptée par la Tunisie depuis trois ans, avant de remettre correctement son tablier. Autrement, nous gagnerions à maintenir énergiquement la pression sur l’ami de Daniel Rubinstein ainsi que sur BCE, afin de le pousser vers la sortie.

Ahmed Karim Abbes : En dehors des vrais Guides Arabes assassinés par les Américano-sionistes ou en voie de l’être, les autres s’alignent derrière Donald Trump.

Karim Denguezli : Béji Caid Sebsi poursuit ses aventures amoureuses avec les Bédouins de l’Arabie, dans l’espoir de pouvoir serrer la main à BenYamin Netanyahu.

Rachid Barnat : LA POLITIQUE ÉTRANGÈRE TUNISIENNE, EST TOUJOURS DICTÉE PAR LES PETROMONARQUES : après le Qatar, c’est au tour des Ibn Saoud de dicter la leur à BCE !
Bourguiba doit se retourner dans sa tombe d’avoir été trahi par celui qui se dit son éléve !!
Mme BRAHMI dénonce l’alignement aveugle sinon la soumission de BCE & son gouvernement aux Ibn Saoud !
Elle rappelle aux prétendus bourguibistes, que Bourguiba n’a jamais soumis la Tunisie aux bédouins d’Arabie !!
Elle fait un beau shampooing pour le ministre des affaires étrangères, mais à travers lui c’est BCE qu’elle vise !!!

Naima Sayari : Ce constat de trahison est bien décrit et bien scellé il manque d’ouverture pour une solution vers un choix de changement par  l’élimination de ces deux partis traitres contre nature et échec de mener la tunisie vers la stabilité espérée Un front Est capable de mettre la pression pour arracher le pouvoir ? Je pense que non sans  l’appui populaire massif par l’information adéquate et non manipulé , un pouvoir judiciaire plus honnête , un ministre de l’intérieur sécuritaire et militaire transparente nationale

Aziza Lasrame : Toujours aucun communiqué de compassion publié par le Ministère des Affaires Etrangères à l’adresse du peuple Yéménite, alors les massacres des enfants font la UNE des Journaux occidentaux. Il est grand temps que nous citoyens levons le ton pour appeler BCS à le faire sauter en fusible.

Hidri Naceur : Merci Mme votre martyr de mari paix à son âme peut se reposer en paix..je partage votre discours et je vous soutiens de toute ma force dans votre combat pour libérer la Tunisie des terrorismes américaino-sionistes saoudiens et rendre à la Tunisie sa dignité sa fierté et sa place du nation libre. Encore merci pour votre franchise et votre courage vous valez bien plus de considération que tous ses membres de ce gouvernement des🐕🐕🐕🐕 soumis aux ordres des sionistes ,des yankees et des vendus saouds.vive la Tunisie 🇹🇳abat les traitres et leurs commanditaires…

Hatem Makni et dire que la candidature de Mbarka Brahmi au poste d’adjoint du président de l’assemblée fut rejetée pour soi-disant insuffisance de mérites intellectuelles …. alors que cette séance est présidée par une dame de UPL dont certaines de ses interventions sont honteuses….((une maison close à découvert, surtout avec tout ce qu’on est en train de nous légiférer: quitus pour tous, drogue pour tous, repentance pour tous, fonds publics pour tous, …))

Mohamed Ali Sellami : Certes son passage en Israël lui a fait changer ses chromosomes, il devient insensible à l’oppression dont subit les palestiniens et aux souffrances des enfants du Yémen. Bref, il devient vache.

Abou Nour Cette femme est une des rares députés courageuses qui dit tout haut ce que la majorité pense tout bas, toutes mes félicitations aux Tunisiens d’avoir au-moins un représentant qui parle en leur nom

Reda Him Quelle grande dame ! Malheureusement il ne reste plus beaucoup de personnes aussi courageuse !  Bravo pour son témoignage.

 

Le Bataclan a été vendu récemment par son propriétaire juif parti en Israel !

Le Bataclan, qui a été les lieux d’une des attaques de la nuit de terreur qui a eu lieu à Paris, appartenait à un Juif pendant des décennies, il  a été vendu récemment, avant les attentats, le propriétaire s’est enfui définitivement en Israel !

Les secouristes au Bataclan. (vend. 13.nov.15)

Les secouristes au Bataclan. (vend. 13.nov.15)

Le magazine Le Point a affirmé tôt dans la journée samedi matin que le Bataclan, où au moins 82 personnes ont été massacrées par des hommes armés de l’Etat islamique vendredi soir,  que  les propriétaires juifs organisaient souvent des événements pro-israéliens avant la vente.

Bataclan à l'intérieur (le carnage !)  13.11.15

Bataclan à l’intérieur (le carnage !) 13.11.15

Pascal Laloux, l’un des anciens propriétaires du théâtre, a déclaré samedi que le théâtre a été « vendu récemment après 40 ans ». « Nous sommes dévastés parce que nous connaissions tout le monde qui travaillait là-bas », a-t-il déclaré à la Deuxième chaîne d’Israël.    Son frère Joel, le co-propriétaire, a ajouté qu’ils ont vendu le théâtre  et qu’ il a récemment immigré en Israël. Il a dit qu’il a reçu un appel anonyme juste avant  l’attaque  » Bizarre »!    Pascal pense que les Parisiens ne se sentiront plus en sécurité « après ce qui est arrivé ici ». « Les terroristes n’ont pas de règles », a déclaré Pascal.    « Nous devons prendre le taureau par les cornes » dans la bataille contre le terrorisme, « et la France et le gouvernement ne le feront jamais ».

Gérard Demma (RFI)

Le SAMU de Paris avait organisé un exercise sur des attentats, le vendredi matin !

Le hasard a fait que le matin, au SAMU de Paris, avait été organisé un exercice sur des attentats multi-sites, donc on était préparés », a dit Patrick Pelloux ce matin depuis les urgences où il était encore après une nuit à soigner les victimes des attaques meurtrières de la soirée de vendredi 13.

SAMU  de  Paris

SAMU de Paris

« C’est un carnage », dit Patrick Pelloux a propos de la vague d’attentats qui a frappé Paris vendredi 13 et fait au moins 129 morts, selon les derniers bilans encore provisoires.

Médecin urgentiste, cet ancien de Charlie Hebdo, qui avait été le premier à entrer dans la rédaction massacrée le 7 janvier dernier, a décrit la mobilisation des services médicaux qui « se sont battus toute la nuit » pour « sauver un maximum de victimes », ce samedi 14 sur France Info. « Il y a en a encore qui sont au bloc opératoire », a-t-il révélé.

« C’est un carnage de guerre, une attaque massive. Le hasard a fait que le matin, au SAMU de Paris, avait été organisé un exercice sur des attentats multi-sites, donc on était préparés », a dit Patrick Pelloux ce matin depuis les urgences où il était encore après une nuit à soigner les victimes des attaques meurtrières de la soirée de vendredi 13. « On essaye encore de sauver les plus possible de victimes. Elles ont des blessures de guerre, des blessures par balles, (…) avec des kalachnikovs. Elles ont été tirées de manière lamentable ».

SAMU de  Paris

SAMU de Paris

« Les chirurgiens, les réanimateurs, les infirmières, les personnels : tout le monde est revenu spontanément dès 21h30-22h. Cela nous a permis d’essayer de sauver le plus de monde possible. On a fait venir des collègues des autres SAMU, par hélicoptère. Nous avons fait venir énormément de moyens parce qu’on ne savait pas où on allait, comment ça allait se passer », a également détaillé le médecin. « Sauver le plus de monde possible, c’est ce qui a compté le plus pour nous. »

Le hasard a fait aussi que  pendant les deux attentats récents qu’a connu la ville de Paris, (le 07 janvier 2015 et le vendredi 13 novembre 2015) ce jeune médecin Patrick Pelloux  de double nationalité (francaise et Israélienne), soit présent d’une facon ou d’une autre dans les deux attentats, (qui laisse à réfléchir)!

Gérard  Demma (RFI)

La Dynastie des Rotschild : Comment ses Banquiers Satanistes nous gouvernent ?

Les gouvernants arabes corrompus confient la gestion de leurs biens mal acquis à des  banquiers étrangers. Les plus notoires de ces receleurs sont, les Rotschilds.De par leur présence et leur influence au sein des réseaux politiques et d’affaires, les héritiers Rothschild ont tout reconstruit, brique après brique, comptant des soutiens indéfectibles en certains hommes politiques ou dirigeants d’entreprise.

Rotschild's Choice

Rotschild’s Choice

La famille Rothschild est une famille d’origine juives ashkénazes allemande qui ont fait un pacte avec les ILLUMINATI du N.O.M, et aux nationalités multiples (allemande, française, britannique, israélienne, etc.)…Mayer Amschel Rothschild, (né Mayer Amschel Bauer) (1744-1812) transforme le modeste commerce de prêt sur gages créé par son père en une banque reconnue et va devenir le gérant de la fortune de Guillaume Ier, électeur de Hesse-Cassel.

Les Rothschilds ont toujours été la force derrière le mouvement Zioniste. Le Zionisme est en fait SION – isme, Sion = le Soleil, d’où le nom de la société élitiste secrète derrière la lignée Mérovingienne, le Prioré de Sion. Contrairement à la compréhension populaire, le Zionisme n’est pas le Peuple Juif. Beaucoup de Juifs ne sont pas Zionistes et beaucoup de non-Juifs font partie de ce mouvement. Le Zionisme est un mouvement politique, pas une race. De dire que le Zionisme est le Peuple Juif est comme dire que le Party Démocrate est le Peuple Americain. Les Juifs qui se sont opposés au mouvement Zioniste ont eu beaucoup de problèmes .

La dynastie Rothschild est une dynastie européenne de banquiers et de personnalités publiques d’origine juive. Le Daily Telegraph a écrit à leur sujet ce qui suit: « Cette dynastie bancaire internationale représente un symbole de richesse, de pouvoir – et de liberté d’action. Le nom de Rothschild est devenu synonyme de pouvoir et d’argent d’une telle ampleur qu’aucune autre dynastie n’existe ». Les Rothschild sont les figures préférées des théories du complot de toutes sortes. On croit qu’ils contrôlent la quasi-totalité des flux financiers et les institutions financières du monde et soutiennent les guerres entre les gouvernements.

Les Rotschild et la Syrie

Les Rotschild et la Syrie

Les Rothschilds avaient un plan à longue échéance pour se créer un royaume personnel à eux-mêmes et les Illuminati en Palestine et ce plan comprenait la manipulation du peuple Juif pour habiter cette region devenant leur « terre natale » / « homeland ». Charles Taze Russell, de la lignée Illuminati-reptilienne Russell, était l’homme qui bâtit la Sociéte « Tour de Guarde » / Watchtower, mieux connue sous le nom Témoins de Jéhovah. Il était un sataniste, un pédophile d’après sa femme, et très certainement un Illuminati. La nouvelle « religion culte du contrôle de la pensée fut financée par les Rothschilds et Charles Taze Russell était un de leurs amis, tout comme les créateurs des Mormons qui furent financés également par les Rothschilds par l’intermédiaire de Kuhn & Loeb et Co.Russell. Les fondateurs Mormons étaient tous des Francs-Maçons.

Jusqu’à ce jour les Rothschilds continuent de contrôler l’État qui affiche leur symbole de famille sur son drapeau et ce sont eux qui dirigent ce pays et cette population pour maintenir le conflict, des deux côtés: à l’intérieur de ses frontières et dans les pays arabes avoisinants. Ces pays ont permit aux Illuminati-Rothschild de contrôler leur soi-disant  » Arc de Crise  » au Moyen-Orient en divisant, dirigeant et conquérant. Cela leur a permit, pour le moins, de contrôler les pays produisant le pétrole depuis la Seconde Guerre Mondiale lorsque l’essence a réellement commencé à être exploitée.

“la banque Rothschild est plus influente que jamais, déléguant ses meilleurs associés jusqu’à l’Elysée, tandis que David de Rothschild reçoit les grands et les petits secrets de Tout-Paris”.

DAVID DE ROTHSHILD pour ne citer que lui a su repartir de zéro en 1982 après la nationalisation de la banque de la rue Laffitte par François Mitterrand, et il a forcé l’admiration de tous en développant à  partir d’une coquille presque vide, « PO Gestion », un groupe qui a reconquis pied à  pied au fil des vingt-cinq ans qui viennent de s’écouler, sa première place parmi les banques familiales encore indépendantes.

Le groupe est contrôlé par une société française, Rothschild Concordia, actionnaire majoritaire de « Paris Orléans », cotée en bourse, qui contrôle elle-même la chaîne des banques. Le groupe a trois métiers : il est banquier d’affaires et conseille à  ce titre entreprises et gouvernements. Il gère également des patrimoines et près de 400 groupes familiaux lui accordent aujourd’hui leur confiance. Enfin, il investit en prenant des participations minoritaires pour le compte de clients et pour le sien propre déclara DAVID DE ROTHSHILD. « (Avec la globalisation, nos clients deviennent acteurs partout où il y a des affaires à  développer. Notre métier est de les accompagner. C’est ainsi que nous sommes présents aussi bien en Europe de l’Ouest qu’en Europe de l’Est ainsi qu’à  Bombay, en Chine, en Turquie, en Amérique du Sud, en Amérique du Nord, en Afrique du Sud. Nous sommes même à  Dubaï et à  Abu Dhabi. Etre perçu comme une banque juive n’est nullement un obstacle à  notre développement. Dans certaines zones, en Chine par exemple, le fait d’être contrôlé par une famille qui a deux cents ans d’histoire est un atout. De surcroît, les Chinois sont amateurs de bon vin. (Bank of China, l’une des quatre grandes banques chinoises, a pris 20% dans le capital de la Compagnie financière Edmond de Rothschild pour un montant de 236 millions d’euros…)Nous n’avons pas d’implantation en Israël mais nous y avons des amis et des clients.

L’empire Rothschild. Une banque dont l’histoire est indissociable des aléas de la vie politique française, et qui s’est patiemment reconstruite, armée de sa seule volonté de revanche et de son nom.

D’aprés le livre paru sur les Rotschild « La banque recrute des associés-gérants triés sur le volet (et qui le lui rendront bien par la suite). Parmi eux : Jean-Charles Naouri (ancien directeur de cabinet de Pierre Bérégovoy), François Pérol (ancien secrétaire général de l’Elysée, actuel président du directoire de BPCE), Gérard Worms (ancien président de Suez), Nicolas Bazire (ancien directeur de cabinet d’Edouard Balladur), Nicolas Sarkozy (ancien président de la République), Gerhard Schröder (ancien chancelier allemand), ou encore Emmanuel Macron (actuel secrétaire général adjoint de l’Elysée). »

l'Horreur des Rotschild

l’Horreur des Rotschild

“Les amis de longue date sont en train de prospérer et confient à la banque de plus en plus de mandats”,
(…)Au fil du livre, on croise aussi Georges Pompidou, Claude Bébéar, Jacques Attali, Robert Badinter, Alain Minc, Antoine Bernheim, Thierry Breton ou Martin Bouygues. Mais nous laisserons au lecteur le soin de découvrir quel a été leur rôle dans l’ascension ou les déboires de la banque…Et puis, le métier de banquier d’affaires s’accommode mal des feux de la rampe. « Le secret de Rothschild, c’est le secret », dit David, reprenant à son compte la formule d’André Meyer, banquier de génie de Lazard, après guerre. La magie du nom, de la réussite de la maison tient aussi à cela. Mais pour continuer à opérer, elle doit se tenir dans une certaine pénombre, nimbée de mystère et de brouillard. Une lumière trop crue en dissiperait tous les effets.

L’une de ces dernières théories est basée sur le fait que, en décembre 2014, la revue néerlandaise Quote a publié une interview avec un représentant de la famille Rothschild qui a signalé que la maison Rothschild avait acquis une participation majoritaire dans Charlie Hebdo. Un mois plus tard, le matin du 7 Janvier, a eu lieu la fusillade de la rédaction, qui fut en fait la déclaration de guerre entre l’Europe et les islamistes radicaux.

Mais aussi la crise migratoire, qui met en péril l’existence de l’Union Européenne, peut avoir été provoquée artificiellement et soutenue par le clan Rothschild. Les flux migratoires sont financés par des organisations des droits de l’homme associées aux Rothschild. Les frais sont considérables: le coût du transport vers l’Europe via la mer est de 3000-3500 euros, et vers un pays précis de l’Union Européenne de 7000-11000 euros…https://newsofscs.wordpress.com/2015/09/08/inedit-larrivee-massive-de-migrants-en-europe-la-triste-realite/

Translated  by:  A/D/S/D   (Lansing – Michigan)

 

 

Inédit : L’arrivée massive de migrants en Europe, « La triste réalité » !

On ne dit pas migrant, on dit : futur électeur potentiel PS / future main d’œuvre à valeur d’esclave / futur moyen de pression sur les salaires / agent de dilution de la classe moyenne. En bref ces parasites sont bénéfiques pour la gauche socialiste dégénérée ET pour la droite apatride-mondialo-globalisée. Jusqu’à un certain point.

L’ Afflux de masse des migrants devrait, à lui seul, inciter à la réflexion et à la prudence sur les causes réelles de cette dynamique migratoire…

Réfugiés ! (migrants)

Réfugiés ! (migrants)

Les Etat-Unis  et  Israel  toujours  !  avec l’ OIM venez en Europe, parole d’Oncle Sam

«Les Etats-Unis portent un coup à l’Europe par la migration incontrôlée. Le fait est que la Libye avec son leader Mouammar Kadhafi, tué avec tant de délectation et un total manque de scrupule, faisait barrage entre l’Europe et le flux incontrôlé de migrants du continent africain. Tous ceux qui ont détruit la Libye devraient se rendre compte que, une fois le barrage tombé, la migration incontrôlée démarrerait. C’était évident pour tous, hormis les dirigeants de l’Union Européenne. Soit ils ne comprennent rien, soit ils sont privés de leur souveraineté nationale et ne peuvent pas s’opposer aux actions que les Etats-Unis leur imposent».

Le projet du grand Isael fait référence a des revendications historiquement sionistes      puis israéliennes qui prônent l’extension de l’État d’Israël sur un territoire plus vaste. L’agence Associated Press et le quotidien Haaretz ont en effet rapporté,  que les autorités israéliennes proposeraient une somme de 3 500 dollars aux immigrés sans papiers qui acceptent de quitter l’Etat avant fin février. Une initiative qui dure depuis des mois déjà…

Ensuite, qui encourage les migrants à s’exiler en Europe et qui leur fournit l’argent pour payer les passeurs afin de se rendre sur le continent européen ?

Selon le reportage de Kla.tv du 25 août 2015, intitulé La signature des USA derrière les afflux de réfugiés, le site Fluchthelfer.in encourage les migrants à se réfugier clandestinement dans l’espace germanophone. Le site appartiendrait au think-tank américain Ayn Rand Institute, qui aurait pour directeur l’avant-gardiste Yaron Brook, né en Israël.

L’Ayn Rand Institute est un Think-Tank (un groupe de réflexion) américain. Yaron Brook, né en Israël, en est le directeur. Au moyen de campagnes professionnelles, ce groupe de réflexion américain mise surtout sur « l’humanité » et en appelle à la « compassion » des Européens. De manière révélatrice, il n’y a pourtant aucune campagne comparable aux États-Unis, par exemple au sujet de l’aide à la fuite du Mexique vers les États-Unis. (Kla.tv, 25 août 2015)

 

Le grand Israel

Le grand Israel

« L’organisation internationale pour les migrations » ((OIM)) Le 14 juin 2013, l’Ambassadeur William Lacy Swing, des Etats-Unis, a été réélu Directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations, pour un second mandat de cinq ans. Elu pour la première fois à ce poste le 18 juin 2008, il a pris ses fonctions le 1er octobre 2008. L’OIM qui  gère la société ORS Service AG, qui est active en Suisse, en Autriche et en Allemagne, et qui en 2014 a reçu environ 21 millions d’euros des contribuables via le ministère autrichien de l’Intérieur. Derrière la société « ORS Service AG » se cacherait la firme Equistone Partners Europe, qui appartient entre autres à la Banque Barclays appartenant à la famille de banquiers Rothschild.

c’est hallucinant de voir les structures de l’organisation qui nous impose les migrants ! Non, il ne s’agit pas de quelques désespérés qui nous arrivent par hasard, ni de quelques « trafiquants d’êtres humains »  il s’agit de l’organisation  à large échelle des migrations programmé

Où iraient-t-ils chercher 1500 à 2000 $ par tête pour payer leur passage ?!?

Si vous croyez encore que la migration est le fait de quelques désespérés, détrompez-vous ! C’est une action voulue et organisée par, entre autres « L’organisation internationale pour les migrations » par ailleurs les quantités infinies d’argent en stock des financiers c’est : des fonds qui sont injectés sur place par (OIM) pour encourager et favoriser les départs des migrants.

Enfin des langues qui se délient !

Sous la houlette des Etats-Unis, l’Occident a déstabilisé des « régions entières », en y provoquant l’apparition de groupes terroristes et les utilisant par la suite à ses fins, estiment les dirigeants du Parti de Gauche allemand « Die Linke ». Selon les représentants de Die Linke, Washington doit assumer toute la responsabilité de l’actuelle crise migratoire en Europe et rembourser au moins une partie des dépenses liées à l’accueil des migrants, tragédie dont il est le premier responsable.

Nous constatons également qu’il y a très peu de Libyens parmi les migrants partant de Libye, ce qui invalide la thèse de pauvres malheureux poussés à partir à cause du conflit qui sévit dans le pays. En revanche, on retrouve en masse des ressortissants de certains pays qui ne sont ni plus, ni moins en guerre qu’il y a quelques mois. Tout se passe comme s’ils s’étaient tous donnés le signal, au même moment, pour un rendez-vous sur les plages d’un pays qu’ils ne connaissent même pas, dont ils ne parlent pas la langue et qui, de surcroit, est dangereux, parce que en guerre.

MIGRANT 1

No comment !

No comment !

Une hypothèse  plausible  !

Les économistes de Bruxelles déclarent que la Grande-Bretagne et d’autres États de l’UE devront accueillir 56 millions de travailleurs immigrés d’ici à 2050 (ou même plus) pour compenser le déclin démographique dû à une baisse de la natalité et à une hausse de taux de mortalité dans l’ensemble de l’Europe.

Le rapport, publié par Eurostat, prévient que l’Europe pourrait avoir besoin d’un grand nombre d’immigrés pour compenser ce nombre insuffisant dans deux ans, si elle veut financer les retraites et le système de santé de sa population vieillissante.

« Les pays à faible taux de fécondité pourraient avoir besoin d’un nombre important d’immigrés dans les décennies à venir, s’ils veulent maintenir la population en âge de travailler à son niveau actuel. Disposer d’une population suffisante en âge de travailler est vital en termes d’économie et de recettes fiscales » poursuit le rapport qui prône également une approche compatissante envers les neuf millions d’immigrés illégaux qui vivent d’ores et déjà en Europe…

La Russie de Poutine !  

le président russe a rappelé avoir prévenu l’Europe des conséquences néfastes de sa politique étrangère qui ont entraîné une vague migratoire incontrôlable.

Les Assassins

Les Assassins

Pour Vladimir Poutine, la seule façon d’inverser le flux continu de réfugiés vers l’Europe est d’aider les gens à résoudre leurs problèmes dans leur propre pays. Cela devrait commencer par la création d’un front commun et uni contre les groupes djihadistes tels que Daesh pour les combattre «à leur racine»…Vladimir Poutine a affirmé que la situation dans laquelle se trouvait aujourd’hui l’Europe était «inévitable», puisque l’UE poursuivait une politique étrangère qui s’est révélée être un échec au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Selon le président russe, le principal défaut de cette politique étrangère occidentale est «l’imposition de ses propres normes à travers le monde» sans prendre en compte les caractéristiques historiques religieuses, nationales et culturelles de régions indépendantes, avec également à la clef des tensions sociales et ethniques qui risquent de dégénérer en guerre civile au sein même de l’Europe.

Nous vivons aujourd’hui dans une Europe affaiblie, prête à s’en remettre à cette Amérique qui a contribué à son déclin et qui continue avec le Marché transatlantique, tout cela pour devenir un insipide protectorat.

Translated  by:  A/D/S/D   (Lansing – Michigan)

 

La question de l’immigration en masse vers l’Europe : l’histoire des juifs aux U.S.A qui se répète…

L’histoire des Juifs aux États-Unis est liée aux vagues d’immigration européennes dues aux perspectives sociales et économiques des États-Unis d’Amérique et alimentées par l’antisémitisme et les persécutions des Juifs d’Europe. L’antisémitisme aux États-Unis a de fait toujours été moins répandu qu’en Europe…Avec environ 5 millions de personnes, la communauté juive américaine est la plus importante de la diaspora.

Mediterranean update 03 sept. 2015

Mediterranean update 03 sept. 2015

Le 22 août 1654, Jacob Barsimson, qui avait reçu, le 8 juillet 1654 l’ordre de son employeur, la Compagnie néerlandaise des Indes orientales de se rendre à la Nouvelle-Amsterdam, est le premier juif à débarquer sur le territoire de ce qui allait devenir les États-Unis. Il est Hollandais. La première communauté juive est fondée quelques semaines plus tard en septembre 1654 par 23 Juifs fuyant Recife au Brésil qui, après avoir été hollandaise, vient d’être reconquise par les Portugais qui y ont rétabli l’Inquisition. Ces Juifs, dont les noms laissent penser qu’ils sont en majorité sépharades mais pour certains ashkénazes, et d’origine probablement néerlandaise, débarquent à la Nouvelle-Amsterdam et rapidement se heurtent à l’antisémitisme du gouverneur, Pieter Stuyvesant, calviniste convaincu et contre la diversité religieuse, bien décidé à chasser les juifs de la Nouvelle-Amsterdam. Il leur interdit le négoce avec les Indiens, le droit d’acheter une maison et le droit de vote. Il faut deux ans pour que la Compagnie hollandaise des Indes, l’employeur de Peter Stuyvesant, leur accorde ces droits, sous la pression des immigrants, Jacob Barsimson et Asher Lévy en tête, ce dernier devenant le premier Juif propriétaire immobilier en Amérique du Nord. Le gouverneur, continue cependant de leur interdire la construction d’une synagogue, même s’il doit les laisser pratiquer ce qu’il appelle leur « abominable religion ».

Face à l’hostilité de Peter Stuyvesant, la plupart des Juifs quittent la Nouvelle Amsterdam d’où les Hollandais sont eux-mêmes chassés par les Anglais dès 1664. Les colonies anglaises d’Amérique sont alors dominées par les Puritains, mais la diversité des sectes et les idées de John Locke profitent aux Juifs, pour la plupart sépharades, qui s’établissent à Newport en 1677, à Savannah en 1733, à Philadelphie en 1745, à Charleston en 1750. La congrégation Shearith Israel, fondée dès l’arrivée des Juifs à la Nouvelle-Amsterdam, établit la première synagogue sur Mill Street à New York en 1730. En 1740, le parlement anglais passe une loi permettant aux Juifs d’être naturalisés dans les colonies américaines et en 1763, la plus vieille synagogue américaine encore existante, la synagogue Touro est inaugurée à Newport. Les premiers sermons y sont donnés en espagnol par le rabbin Ḥayyim Isaac Carregal. En 1766, Isaac Pinto publie, à New-York, le premier livre de prières bilingue hébreu et anglais.

la synagogue Touro est inaugurée à Newport

la synagogue Touro est inaugurée à Newport

Les Juifs ont beaucoup moins souffert de l’antisémitisme en Amérique qu’en Europe, mais celui-ci n’a jamais été absent. Les propos méprisants de Peter Stuyvesant ont été cités plus haut ; les interdictions d’embauche de fonctionnaires juifs ont existé pendant une bonne partie du XIXe siècle. Pendant la guerre de Sécession, le général Grant expulse les Juifs des territoires sous son contrôle mais le président Lincoln annule rapidement cet ordre. Il faut aussi mentionner les nombreux hôtels, restaurants ou country-clubs interdits aux Juifs autour des années 1921…

D’aprés  l’ OIM (Organisation Internationale pour les Migrations)

Apatride – Individu sans nationalité, soit qu’il n’en ait jamais eu, soit qu’en ayant eu une, il l’ait perdue sans en acquérir une autre. L’état d’apatridie prive l’individu des droits – et supprime les devoirs – attachés à la nationalité à savoir, notamment, le droit à la protection diplomatique et le droit de revenir dans son pays d’origine. En droit international général, la Convention relative au statut des apatrides (1954) organise la condition juridique des apatrides et leur accorde un certain nombre de droits, notamment en matière économique et sociale.

Demandeur d’asile – Personne demandant à obtenir son admission sur le territoire d’un Etat en qualité de réfugié et attendant que les autorités compétentes statuent sur sa requête. En cas de décision de rejet, le demandeur débouté doit quitter le territoire de l’Etat considéré ; il est susceptible de faire l’objet d’une mesure d’expulsion au même titre que tout étranger en situation irrégulière, à moins qu’une autorisation de séjour lui soit accordée pour des raisons humanitaires ou sur un autre fondement.

Emigration – Action de quitter son Etat de résidence pour s’installer dans un Etat étranger. Le droit international reconnaît à chacun le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et n’admet sa restriction que dans des circonstances exceptionnelles. Ce droit au départ ne s’accompagne d’aucun droit d’entrer sur le territoire d’un Etat autre que l’Etat d’origine.

Gestion de la migration – Ensemble des décisions et des moyens destinés à la réalisation d’objectifs déterminés dans le domaine de l’admission et du séjour des étrangers ainsi que dans le domaine de l’asile et de la protection des réfugiés et autres personnes ayant besoin de protection.

Translated  by:  A/D/S/D   (Lansing – Michigan)